x
On lui verse 200 euros par mois pour…
Le mari n'a pas d'argent pour acheter un presse-agrumes : sa femme fait une scène au supermarché pour l'avoir Elle est critiquée pour sa façon de s'habiller à l'école : l'enseignante répond dans un long message (+VIDEO)

On lui verse 200 euros par mois pour un emploi de chef cuisinier : "On m'a traité de peu fiable parce que j'ai démissionné"

01 Septembre 2022 • Par Baptiste
53.469
Advertisement

Réussir dans la profession de ses rêves n'est pas une chose facile, nous le savons bien. Il y a les personnes qui, après une période de préparation, parviennent à entrer directement dans le monde du travail et obtiennent même un bon salaire, et celles qui, en revanche, doivent gravir peu à peu les échelons. De nos jours, il arrive donc souvent que de nombreux jeunes travaillent avec des contrats irréguliers et soient payés moins que ce qu'ils devraient, même s'ils sont bons dans ce qu'ils font et s'acquittent de leurs tâches au mieux de leurs capacités. Certaines conditions ne peuvent toutefois être acceptées que pour une courte période d'essai, après quoi il faut chercher ailleurs et laisser de telles expériences derrière soi.

Le jeune homme au centre de cette histoire en sait quelque chose, lui qui a été employé à plein temps dans un restaurant pendant des mois, mais son salaire était vraiment trop bas, alors il a démissionné. 

via: Ansa

Yuri Zaupa est un jeune chef cuisinier de 23 ans qui a été au centre de l'attention pour avoir démissionné d'un restaurant qui ne le payait que 200 euros par mois pour pas moins de 80 heures de travail par semaine. Un salaire très bas, d'autant plus que, comme il l'a dit dans une interview, la cuisine du restaurant était entre ses mains et qu'il gérait tout du début à la fin des soirées. Il raconte :

"J'ai commencé une période d'essai au cours de laquelle j'ai accepté de travailler à temps plein, mais avec un contrat de seulement 16 heures par semaine. J'aimais le travail et j'ai décidé de me sacrifier pour rester, mais les choses n'ont pas changé et je suis parti ailleurs. Lorsque j'ai fait part de mon choix au propriétaire, il m'a dit que je ne voulais pas travailler, comme tous les jeunes, et qu'il se sentait trahi par moi pour mon comportement peu fiable."

Des mots qui ne reflétaient en rien son comportement, mais que son désormais ancien employeur ne lui a pas épargnés. L'homme avait promis à Yuri qu'après une période initiale de rodage, il transformerait son contrat en contrat permanent et augmenterait ses heures, mais cela n'a pas été le cas. Au contraire, l'offre suivante a consisté à ne travailler qu'en cas de besoin. Une proposition qui ne pouvait en aucun cas convenir au jeune chef et qu'il a refusée.

"Maintenant, j'ai trouvé un bon travail, dit encore le jeune homme, j'ai un bon salaire et un contrat normal dans un restaurant de Venise. Mon rêve est d'ouvrir mon propre restaurant, où je pourrai enseigner à d'autres jeunes comme moi l'art de la cuisine." Cette mauvaise expérience n'a donc pas entamé ses aspirations ; au contraire, elle les a peut-être renforcées et l'a stimulé à faire de son mieux pour l'avenir.

Nous lui souhaitons bonne chance et qu'il réalise son rêve d'ouvrir un restaurant étoilé.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci