"J'ai donné un préavis de deux semaines avant de démissionner : ça a été un cauchemar"

Baptiste

22 Novembre 2022

Advertisement

Parfois, même si l'on aime son travail, on peut être amené à chercher un nouveau poste ou à accepter une offre plus conforme à ses aspirations et donc quitter son emploi avec une certaine mélancolie, ou du moins c'est ce que Sophia s'attendait à vivre. La jeune femme a raconté son expérience sur TikTok, affirmant avoir été insultée par ses patrons, alors qu'elle avait donné le préavis habituel de deux semaines et n'avait jamais causé aucun problème. La jeune fille a tout raconté dans une vidéo, qui a été vue plus de 2,3 millions de fois en seulement trois jours.

via c

Advertisement

TikTok / sophiazp5

Dans la vidéo, Sophia raconte en détail ce qui s'est passé lorsqu'elle a annoncé à ses patrons qu'elle quittait son poste dans un délai de deux semaines : "J'ai envoyé un e-mail très sincère et authentique aux directeurs de l'entreprise pour leur faire savoir. C'est une petite entreprise, donc non seulement je les connaissais, mais je les considérais comme des mentors dans ma carrière", a-t-elle expliqué.

"J'ai intentionnellement attendu de former moi-même un groupe de nouvelles personnes et la fin de la saison la plus chargée avant de donner ma démission. Après l'avoir reçue, les patrons m'ont convoqué pour une contre-offre. Ils m'ont parlé d'un ton condescendant, mais leur agacement transparaissait. Ils n'aimaient pas le préavis de "seulement" deux semaines, ils voulaient six semaines", a poursuivi Sophia, ajoutant qu'elle avait refusé la demande de rester un mois de plus.

TikTok / sophiazp5

Pendant quinze jours, ils ont fait de sa vie un "enfer" jusqu'au dernier jour, où une réunion surprise a été organisée. "Je me suis présentée et j'ai trouvé mes patrons en train de créer un récit sur la raison de mon départ, qui incluait le fait que je n'étais pas apte au travail, que je ne supportais pas la pression et que n'importe qui ferait mieux que moi. Ils ont continué à me rabaisser, à déprécier mon expérience et ce que j'avais fait pour eux au cours des deux dernières années sans jamais me demander la parole, sans jamais me féliciter ou me remercier pour mon travail, pas une seule fois", a raconté Sophia, ajoutant qu'à un moment donné, les patrons ont même "révélé des choses privées que je leur avais dites en toute confiance lorsque j'avais besoin de conseils, pour prouver aux autres que je ne peux pas travailler sous pression."

"Je suis choquée car j'admirais ces deux hommes et voilà comment ils me traitent. Je pensais qu'ils se souciaient de moi, professionnellement et personnellement. Apparemment non", a conclu Sophia. De nombreux utilisateurs ont été stupéfaits par cette histoire et ont exprimé leur plus grande sympathie à son égard. Une fille a essayé de voir le verre à moitié plein : "Quel cadeau l'univers t'a fait, éloigne-les de ton chemin : ils ont montré leur vrai visage. Profite de ton nouveau départ !" a-t-elle commenté.

Qu'en pensez-vous ? Qu'auriez-vous fait à sa place ?

Advertisement