x
Un jeune de 22 ans abandonne un travail…
Un vendeur ambulant n'arrive même pas à vendre un bouquet de fleurs, mais un inconnu les lui achète toutes : Un père se demande s'il est normal qu'à 11 ans ses enfants jumeaux se douchent encore ensemble

Un jeune de 22 ans abandonne un travail de huit heures par jour pour 480 € par mois : "Je ne peux pas vivre comme ça"

20 Septembre 2022 • Par Baptiste
1.911
Advertisement

Le monde du travail, surtout dans certains pays, semble être configuré pour décourager les jeunes diplômés. Des salaires très bas et des horaires à plein temps qui ne permettent pas de s'arrêter même une seconde. Certains employeurs n'hésitent en effet pas à exploiter ces nouvelles ressources autant que possible pour tenter de gagner toujours plus. L'expérience de Marco, un jeune homme de 22 ans, est emblématique en ce sens : il s'est rendu à un entretien d'embauche pour travailler dans un bar haut de gamme et espérait que ce travail lui suffirait pour s'émanciper de sa famille. Ce n'est qu'au moment de l'entretien qu'il a réalisé à quel point la situation était décevante.


Ayant reçu une offre pour un entretien d'embauche, Marco s'est précipité au bar où il était censé travailler s'il était engagé. L'entretien a commencé par un discours motivationnel des gérants du bar, qui se sont concentrés sur l'importance de travailler dans un environnement aussi spécial et luxueux que leur bar, mais il a ensuite pris un tour plus grave. Marco a raconté l'entretien en ces termes :

"Après m'avoir expliqué l'histoire du bar, ils ont tenu à souligner, pendant le récit, qu'il s'agissait d'un bar de luxe. Ce n'est que plus tard qu'ils ont précisé quelles seraient mes tâches et mes heures de travail. Je devais travailler huit heures par jour, six jours par semaine. À la fin de tous ces discours incitatifs sur l'importance de ce qu'ils me proposaient, ils m'ont dit que le salaire mensuel serait de 450 euros. Je n'avais pas d'autre choix que de refuser."

Après une année de travail, le salaire de Marco aurait été d'environ 900 euros. Un tel contrat ne devrait être accepté par personne, encore moins par un jeune homme qui n'en est même pas à sa première expérience professionnelle. Les horaires excessifs et les salaires de misère font qu'il est très difficile d'accepter de telles offres, bien que le besoin de travail soit grand. Malheureusement, il existe de nombreux jeunes qui, pour gagner quelque chose, sont contraints d'accepter ces situations d'exploitation, alimentant ainsi le cercle vicieux déclenché par l'employeur de mauvaise foi.

Le jeune Marco a décidé de prendre du recul par rapport au secteur de la restauration et a repris le travail de maçon. L'emploi qu'on lui avait proposé ne lui aurait malheureusement pas permis de vivre de manière indépendante, sans peser sur les épaules de ses parents. Qu'auriez-vous fait à sa place ?

Advertisement
Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci