x
Une jeune enseignante obligée de vivre…
Un couple gay adopte trois petits frères orphelins : Une fillette de 4 ans envoie une lettre à son père qui n'est plus de ce monde : elle reçoit un cadeau et une réponse de sa part

Une jeune enseignante obligée de vivre dans une tente à cause de son salaire de misère : "Mes élèves ne doivent pas savoir"

08 Juillet 2022 • Par Baptiste
34.554
Advertisement

Est-il juste de renoncer à ses rêves simplement parce que le système est mauvais et ne fonctionne plus ? Bien sûr que non, mais face aux difficultés extrêmes que l'on rencontre, il semble inévitable de devoir mettre de côté ce que l'on sait faire et de se rabattre sur autre chose. L'expérience d'Aimée Lê, jeune résidente du Royaume-Uni, devrait faire réfléchir sur les mauvaises conditions de travail de ceux qui tentent à tout prix de décrocher un poste noble, celui d'enseignant. Bien que la jeune doctorante ait obtenu une bourse, elle ne recevait pas un salaire adéquat pour son service et a finalement été contrainte de vivre dans une tente de camping afin d'économiser sur le logement.


Aimée Lê a fait de nombreux sacrifices pour poursuivre son objectif de devenir enseignante, une profession pour laquelle elle se sent portée, presque comme une vocation. Malheureusement, le système ne lui a pas permis de réussir une tâche aussi noble, malgré ses talents. Alors qu'elle était en deuxième année de doctorat, pour lequel elle avait réussi à obtenir une bourse annuelle de 16 000 £, Aimée Lê devait encore subvenir à ses besoins. Sur la somme initiale, 8 000 £ ont fini en frais de scolarité, tandis que le reste, ajouté à un maigre salaire d'enseignant, a été nécessaire pour payer le logement et la survie au Royaume-Uni. Au final, il lui restait environ 12 000 £ par an pour vivre. Tant qu'elle pouvait dormir dans une auberge bon marché, la jeune enseignante n'avait pas de problèmes majeurs, mais lorsque l'auberge a dû fermer pour des rénovations, Aimée n'a pas eu beaucoup de choix.

La femme ne voulait pas abandonner ses études ou son rêve de devenir enseignante, elle a donc décidé d'emprunter une tente de camping et de rester sur place. Par chance, elle a trouvé un camp de protestation près du campus universitaire, contre les mauvaises conditions des travailleurs de l'école, et en a profité pour ne pas se sentir trop seule. Bien sûr, Aimée a eu peur, surtout les premiers jours, et il y a eu des moments de découragement pour elle, mais elle n'a jamais renoncé à son objectif.

“Mis alumnos nunca lo supieron”: profesora vivió por años en una tienda de campaña tras pago injusto; historia...

Pubblicato da El sol del Sur su Domenica 3 luglio 2022

De cette mauvaise expérience, elle a raconté : "Il faisait froid. C'était une petite tente pour une personne, ce qui signifie qu'elle se réchauffait assez rapidement. Mais il y a eu des jours où je me souviens m'être réveillé avec la tente couverte de neige. Lorsque je n'étais pas occupée par mon doctorat ou d'autres activités, j'essayais d'apprendre à couper du bois et à allumer un feu".

En tout cas, Aimée n'a jamais révélé à ses élèves les conditions dans lesquelles elle vivait, car elle craignait que cela ait des répercussions négatives sur eux. Elle ne l'a même pas dit à ses parents, pour ne pas les inquiéter, mais finalement, après deux ans de vie dans ces conditions, elle a dû retourner chez elle avec eux. Elle pensait pouvoir trouver un travail rémunéré, mais cela n'a pas été le cas ; aujourd'hui, son esprit a beaucoup changé et Aimée ne sait pas exactement comment se déroulera son avenir, bien qu'elle ait confiance en ses capacités : "Serai-je toujours enseignante ? Pour être honnête, j'ai du mal à répondre à cette question. Ce qui est ironique, c'est que je pense être tout à fait apte à occuper ce poste. Je sais que je suis une très bonne enseignante car j'ai reçu de nombreux retours positifs de mes élèves, j'ai organisé une conférence internationale et j'ai toujours travaillé selon des critères très élevés. C'est comme une vocation."

Mais si le système ne change pas, Aimée n'aura d'autre choix que de se rabattre sur n'importe quel emploi pour survivre financièrement. Cela vous semble-t-il juste ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci