On lui avait dit que son fils autiste serait un "bibelot" : aujourd'hui, il est diplômé en ingénierie - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
On lui avait dit que son fils autiste…
Un infirmier sauve la vie d'un bébé prématuré en le serrant dans ses bras pendant des jours comme s'il était sa mère Ces dix couples du show-business montrent que l'amour se moque des catégories et des étiquettes

On lui avait dit que son fils autiste serait un "bibelot" : aujourd'hui, il est diplômé en ingénierie

Par Baptiste
1.980
Advertisement

Un parent ferait n'importe quoi pour un enfant, surtout quand le monde entier semble tourner dans une direction complètement opposée. Un enfant autiste, ou porteur d'un handicap, souffre beaucoup lorsqu'il se retrouve dans une classe de camarades qui se moquent de lui ou, en général, dans une société qui souligne constamment son incapacité à faire face à toute situation considérée comme "normale". C'est pourquoi María Cecilia Lovera, mère d'Iván Gutiérrez, garçon autiste, n'a jamais baissé les bras et annonce aujourd'hui fièrement au monde entier que son fils a obtenu son diplôme et a trouvé un emploi. Une réalisation très importante si l'on considère que peu après la naissance du petit Ivan, les médecins avaient dit à la mère que l'enfant ne pourrait pas étudier ou entreprendre une vie "normale".

Lorsque son fils Ivan a eu 3 ans, les médecins lui ont diagnostiqué une forme d'autisme qui "ne lui permettait pas de parler ou d'affronter une vie normale". Apparemment, les médecins ont affirmé que le garçon serait toujours un "bibelot" et qu'il ne pourrait certainement jamais étudier ou travailler, par exemple. Sa mère, María Cecilia, a été dévastée par la douleur de cette nouvelle, mais elle n'a jamais abandonné et n'a jamais écouté l'avis des médecins sur le sujet. La femme a essayé par tous les moyens d'inscrire son fils dans une école "normale", mais très souvent sa demande a été refusée par l'institut. Finalement, la femme a réussi à faire entrer son fils dans une école et à le faire étudier, comme tous les autres garçons de son âge.

 

Ivan a été victime de harcèlement pendant ses années d'école, mais il s'est révélé être un garçon plein d'énergie, d'intelligence et de rêves à réaliser. Sa mère a dû subir une série de questions inappropriées au cours de sa vie, parmi lesquelles : "pourquoi fais-tu étudier ton fils ? De toutes façons, c'est inutile". Aujourd'hui, à tous ces gens-là, Maria Cecilia peut répondre fièrement que son fils Ivan est diplômé en ingénierie. Voici les mots joyeux de sa mère : "En 1997, on a diagnostiqué l'autisme de mon Ivan, le psychiatre a dit qu'il ne pourrait même pas parler, qu'il serait un bibelot. Je veux dire à ce docteur que "le bibelot" vient d'être diplômé de l'université. Je ressens une émotion indescriptible".

Advertisement

La mère d'Ivan a conclu son discours sur Twitter par ces belles paroles : "Ce qui compte pour moi, c'est de donner un message d'espoir aux mères d'enfants autistes. Je sais qu'au début on voit tout en noir, mais l'histoire de mon fils peut leur apporter de l'espoir. Moi je n'en avais pas. Je veux dire aux mères de ces enfants de croire en eux et qu'un médecin a l'obligation de donner un diagnostic, mais pas de condamner directement un enfant."

Espérons que le témoignage de cette mère puisse insuffler une lumière d'espoir à tous ces parents qui ne voudraient jamais voir leur enfant souffrir.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci