Le nettoyage excessif peut être nocif pour la santé : une étude scientifique le suggère

Baptiste

11 Juillet 2020

Le nettoyage excessif peut être nocif pour la santé : une étude scientifique le suggère
Advertisement

Avoir une maison parfaitement propre et brillante est le rêve de chacun ; la propreté des espaces dans lesquels nous vivons est un élément essentiel de la vie qui nous fait mieux profiter de notre "habitat" dans nos murs et nous donne un sentiment de détente, d'ordre et de paix intérieure. Cependant, il y a ceux qui prennent le ménage trop au sérieux et qui passent beaucoup de leur temps à éliminer les taches les plus invisibles, exposant indirectement leur système immunitaire à différents types de détergents.

via Environmental Working Group

Advertisement

Pexels

De fait, certains détergents peuvent faire plus de mal que de bien à notre santé car notre système immunitaire a besoin d'être exposé aux germes et aux bactéries pour se renforcer. Un nettoyage excessif tend à affaiblir notre réponse immunitaire à l'environnement extérieur en raison d'une combinaison de produits chimiques agressifs et d'un manque de bactéries dans l'environnement. Tous ces résultats ont été analysés par une équipe de chercheurs norvégiens qui ont étudié les produits d'entretien ménager pour voir comment ils affectaient la fonction pulmonaire des personnes et ont publié leurs conclusions dans l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine.

L'étude a suivi environ 6 000 femmes pendant 20 ans et a examiné comment les produits de nettoyage peuvent affecter la santé respiratoire sur une longue période, notamment l'obstruction des voies respiratoires et le déclin de la fonction pulmonaire. Le résultat moyen de l'étude a révélé que, sur les 6 000 femmes interrogées, le fait de ne nettoyer qu'une fois par semaine pendant 20 ans a entraîné de graves lésions pulmonaires, tandis que les personnes qui font le ménage professionnellement dans le cadre de leur travail ont subi des lésions pulmonaires similaires à celles qui ont fumé un paquet de cigarettes par jour pendant 10 à 20 ans.

Free Stock Photos

En outre, cette équipe de chercheurs a également souligné que certains des ingrédients contenus dans les produits de nettoyage de l'environnement (détergents, sprays, eau de javel), peuvent entraîner des conséquences négatives pour l'organisme qui y est le plus exposé : insuffisance du système immunitaire, inflammation des muqueuses et dommages permanents aux cellules et aux tissus des voies respiratoires.

L'une des solutions les plus pratiques que l'étude suggère d'adopter pour minimiser l'exposition de notre corps est d'acheter moins de détergents et de choisir ceux dans lesquels tous les ingrédients sont répertoriés, d'essayer de ne pas utiliser trop de détergents en spray et éventuellement de les vaporiser sur un chiffon pour réduire l'exposition aux gouttelettes, mais aussi d'utiliser des chiffons en microfibres pour dépoussiérer ou nettoyer les surfaces de la maison au lieu de lingettes.

Advertisement