Les grands-parents ne devraient jamais avoir de petits-enfants préférés : les différences peuvent causer des traumatismes profonds - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les grands-parents ne devraient jamais…
Un père en deuil partage ses réflexions sur le suicide de son fils de 12 ans : la faute au confinement Une mère partage son astuce de

Les grands-parents ne devraient jamais avoir de petits-enfants préférés : les différences peuvent causer des traumatismes profonds

Par Baptiste
3.141
Advertisement

La relation entre les grands-parents et les petits-enfants est merveilleuse, une ressource précieuse dans la vie de ceux qui ont eu la chance de connaître ces "seconds parents". L'amour, l'attention et – pourquoi pas – quelques concessions en plus par rapport aux pères et aux mères : les grands-parents peuvent donner tout cela et pour les enfants, les adolescents et les adultes, ils représentent un point de référence fondamental.

Dans les familles du monde entier, cependant, tout ne se passe pas toujours comme il le faudrait, et il n'est pas rare que l'affection et l'attention manquent à certains membres. De quoi parlons-nous ici ? Des cas malheureux où les grands-parents choisissent un petit-enfant préféré et ignorent presque les autres.

image: Pexels

Malheureusement, il est inutile de le cacher : une telle dynamique peut se produire dans la famille, et même assez fréquemment. Il est tout à fait normal d'avoir des relations différentes – plus ou moins étroites – selon les membres de la famille, mais ces différences ne doivent jamais devenir trop marquées, surtout lorsqu'il s'agit d'enfants, et de petits-enfants dans ce cas.

La raison en est simple : si un enfant voit qu'un de ses frères ou sœurs est littéralement couvert d'attention par une figure importante comme un grand-père ou une grand-mère, il peut éprouver une grande et profonde douleur émotionnelle. Ce n'est certainement pas la responsabilité de l'enfant si un grand-parent a un petit-enfant préféré, mais souvent, pour les petits, cela est difficile à comprendre. Ainsi, les différents traitements entraînent des ruptures et des éloignements.

image: Pexels

Tout cela, comme dans de nombreux autres cas de petits-grands traumatismes émotionnels subis pendant l'enfance, peut inévitablement porter atteinte à la stabilité et à la sérénité futures des petits-enfants. Il devrait donc être de la responsabilité des adultes – grands-parents ou parents – de ne pas créer de différences et de préférences et, si cela devait arriver, le mieux est toujours d'intervenir, en essayant de clarifier et d'exprimer ses sentiments.

Le parent de l'enfant doit le faire, et s'attendre également à recevoir des réponses indignées de la part des grands-parents. Ce n'est pas facile, mais il peut être très utile de mettre en lumière ces désaccords qui, à long terme, ne feraient qu'empirer.

Advertisement
image: Pexels

Être adulte et mature, cela signifie aussi avoir le courage de s'affronter : une attitude difficile, mais en même temps précieuse pour notre bien-être psychologique et celui des personnes que nous aimons.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci