Il cache ses symptômes du Covid-19 pour assister à l'accouchement de sa femme : au final, elle a été infectée elle aussi - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Il cache ses symptômes du Covid-19…
Coronavirus : au Honduras, qui viole le couvre-feu se voit contraint de nettoyer les rues pendant quelques heures Liam, le patient leucémique de 30 ans qui a abandonné sa bataille contre le coronavirus :

Il cache ses symptômes du Covid-19 pour assister à l'accouchement de sa femme : au final, elle a été infectée elle aussi

Par Baptiste
17.382
Advertisement

Un homme a caché ses symptômes du coronavirus au personnel hospitalier pour pouvoir être avec sa femme enceinte dans une maternité de l'hôpital de New York, selon USA Today. À l'heure où la pandémie mondiale de Covid-19 a également atteint les États-Unis, la ville de New York est désormais confrontée à une situation qui en fait le principal foyer de la nation.

via: USA Today
image: Pxfuel

C'est précisément en raison de cette situation d'urgence que de telles histoires ne devraient jamais se produire, afin de ne pas propager la contagion. Selon le reportage du USA Today, l'homme n'a révélé ses symptômes et son éventuelle exposition au coronavirus à sa femme qu'après l'accouchement et seulement lorsque l'homme a également commencé à présenter des symptômes respiratoires.

Tout cela s'est passé au Strong Memorial Hospital de Rochester, dans la ville de New York ; le personnel médical, tout en respectant les lois sur la vie privée de la famille concernée, a révélé que la jeune maman, peu après avoir accouché, avait également été testée positive au Covid-19. On ne sait rien sur les conditions de santé du nouveau-né.

Un geste irréfléchi qui a obligé tout le personnel médical de la maternité du Strong Memorial Hospital de Rochester à être plus exigeant et plus strict en ce qui concerne les admissions dans le service. Le centre médical de l'université de Rochester, dont le campus comprend le Strong Memorial, a annoncé le lundi 30 mars qu'il commencerait à mesurer la température des visiteurs et qu'il exigerait que le personnel, les patients et les visiteurs portent des masques chirurgicaux dans les locaux.

Pour que de telles erreurs humaines et de tels gestes imprudents ne puissent plus se produire dans l'une des plus grandes villes des États-Unis.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci