Selon une étude, les deuxièmes fils risquent d'avoir davantage d'ennuis : une étude l'affirme - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Selon une étude, les deuxièmes fils…
L'importance du contact physique comme source de bien-être : une habitude que l'on perd peu à peu Ce retraité a taillé une haie géante en forme de dragon : un travail long de 13 ans

Selon une étude, les deuxièmes fils risquent d'avoir davantage d'ennuis : une étude l'affirme

1.631
Advertisement

Quand vous découvrez que votre deuxième enfant est aussi un garçon, non seulement vous devez supporter les remarques du style : "Tu feras une petite fille après ?" mais en plus, du moins selon la science, vous pourriez être confronté à quelques petits soucis en plus.

Il semblerait que si le deuxième enfant est un garçon, on risque d'avoir plus d'ennuis que s'il avait eu une sœur aînée.

À cet égard, Joseph Doyle, économiste au Massachusetts Institute of Technology (MIT), a mené une étude sur des milliers d'enfants au Danemark, et ce qui en est ressorti est vraiment intéressant.

via: MIT.edu
image: Pxhere

Il semblerait que les enfants qui ont des frères masculins plus âgés ont un pourcentage beaucoup plus élevé de se retrouver dans des problèmes graves tout au long de leur vie.

Ce pourcentage diminue rapidement si les enfants ont une sœur aînée plutôt qu'un frère. Ce qui est intéressant, c'est que la situation ne semble pas être influencée par les modes de vie ou le statut social des familles analysées. La faute incomberait notamment aux parents qui avec leurs deuxièmes enfants semblent souvent moins attentifs et présents.

Les parents accordent moins d'attention au deuxième enfant et cela conduirait à la création d'une personnalité rebelle qui a du mal à s'adapter aux règles sociales. Un autre facteur identifié par l'étude de Doyle est l'influence du frère aîné sur le plus jeune, au point de l'amener à commettre des actions dans un esprit de compétition et d'émulation.

Bien sûr, ce n'est pas le cas dans toutes les familles, mais c'est une possibilité qui ne concerne que quelques-unes. Ce que l'on pourrait faire pour l'éviter, c'est certainement d'essayer de consacrer du temps et de l'attention même aux plus petits et d'inculquer les mêmes valeurs aux deux enfants.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci