Les traumatismes de l'enfance limitent la croissance du cerveau et le développement de l'enfant : la science le confirme - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les traumatismes de l'enfance limitent…
21 problèmes quotidiens que seules les personnes de grande taille peuvent comprendre Tablette ? Non, merci. Pour stimuler l'intelligence de nos enfants, mieux vaut une guitare !

Les traumatismes de l'enfance limitent la croissance du cerveau et le développement de l'enfant : la science le confirme

1.666
Advertisement

Il est bien connu et prouvé que l'enfance joue un rôle fondamental dans la vie d'une personne. Les expériences, les affections et malheureusement aussi les traumatismes sont un bagage que les êtres humains portent avec eux tout au long de leur vie.

Il ne s'agit pas seulement du côté du caractère, mais aussi - et surtout - du côté cognitif. Parce qu'une expérience vécue ou subie par des enfants influence assez clairement la capacité du cerveau à effectuer un développement sans problèmes ou troubles, comme le démontrent les scanners du cerveau réalisés par des experts en la matière.

Les traumatismes physiques laissent des traces, on le sait. Qu'il s'agisse d'ecchymoses, de blessures ou d'yeux noirs, leurs conséquences peuvent être évaluées, traitées et guéries. Mais que se passe-t-il lorsque les traumatismes ont des caractéristiques psychologiques et émotionnelles ? Un trouble de stress post-traumatique (TSPT) n'est certainement pas aussi facile à détecter qu'un bleu.

Les experts ont comparé les scanners cérébraux d'enfants en bonne santé émotionnelle à celles d'enfants négligés, maltraités ou tristes, notant d'énormes différences dans la taille et la structure du cerveau. C'est vrai : les "blessures" émotionnelles n'ont pas réellement fait grandir l'organe cérébral, laissant entrevoir des espaces qui n'apparaissent pas dans les scans des enfants "sains".

Le trouble de stress post-traumatique doit être traité dès le plus jeune âge, car c'est un facteur qui peut compromettre la croissance saine des enfants et leurs fonctions. En particulier, selon ce que des chercheurs de l'Université Stanford ont souligné, les jeunes qui présentent ce problème, si l'on n'intervient pas, pourraient développer des retards de développement, des problèmes de mémoire ou des émotions hors de contrôle. Toutes les situations "contrôlées" par l'hippocampe.

Il est donc essentiel que les parents et les éducateurs soient en mesure de reconnaître si un enfant - même s'il est apparemment calme - a subi un stress émotionnel ou un traumatisme psychologique. Les jeunes enfants peuvent cacher efficacement des abus ou des carences émotionnelles, ce qui ne facilite pas leur recherche.

Heureusement, dans ce domaine, la science et la psychologie peuvent être très utiles et, même s'il y a aujourd'hui de nombreux progrès dans les techniques d'éducation des enfants, nous pouvons encore beaucoup progresser en étant compréhensifs, aimants et attentifs, en aidant les petits à vivre l'enfance heureuse qu'ils méritent et, par conséquent, une vie meilleure. 

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci