Qui est le plus intelligent entre frères et soeurs ? L'aîné, selon la science - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Qui est le plus intelligent entre frères…
Un an et demi après avoir perdu sa jambe, cette petite fille étonne les médecins en gagnant un concours de danse Ce chat est relâché après avoir passé plusieurs années dans une cage : la façon dont il exprime sa gratitude est émouvante

Qui est le plus intelligent entre frères et soeurs ? L'aîné, selon la science

1.245
Advertisement

Ceux qui ont des frères et sœurs savent que lorsqu'on est enfant, il est normal de rivaliser pour savoir qui est le meilleur - pour sauter, courir, colorier et, en général, dans tout ce qui est partagé - ce qui finit parfois par faire appel à l'autorité suprême, les parents, pour régler le conflit.

Aujourd'hui, la science semble avoir trouvé la réponse définitive et universelle à la question de savoir qui est le plus intelligent entre frères et sœurs : l'aîné. Et si certaines exceptions sont admises pour la confirmer la règle, cette primauté semble persister au fil des ans.

L'étude, réalisée par des chercheurs des universités d'Edimbourg et de Sydney et publiée dans le Journal of Human Resources, date de 2015 et a analysé des données sur un groupe de 5 000 enfants américains âgés de 0 à 14 ans. La recherche a montré que les premiers-nés ont tendance à obtenir des scores plus élevés aux tests de QI que leurs frères et sœurs plus jeunes, et que cet écart tend à se creuser progressivement jusqu'à l'âge de 6 ans, où il se stabilise définitivement. Ce résultat a également été confirmé par l'enquête transversale nationale auprès des jeunes de 14 à 21 ans, qui a identifié la même corrélation entre l'ordre de naissance et la réussite.

De plus, l'ordre de naissance peut affecter la personnalité de l'enfant : les premiers-nés ont généralement un plus grand sens du commandement, d'ambition et de responsabilité que leurs jeunes frères et sœurs. Les frères et sœurs du milieu, par contre, font preuve d'une capacité de négociation et d'un penchant pour le compromis ; les plus jeunes sont souvent les plus fascinants, les plus créatifs et les plus manipulateurs.

image: maxpixel

Les chercheurs ont examiné les raisons d'une telle différence entre frères et sœurs, en les identifiant chez leurs parents, ou plutôt dans la diversité de l'attention et des soins qu'ils portent à leurs enfants. En général, en effet, les enfants premiers-nés bénéficieraient d'une plus grande stimulation mentale et physique, grâce à l'allaitement, un engagement qui aurait tendance à se détendre et à se dissiper avec les enfants suivants. Avec le premier enfant, en effet, les nouveaux parents s'efforcent de suivre à la lettre tous les conseils des experts et les nombreuses règles lues dans des manuels, afin d'être à la hauteur du rôle qu'ils en viennent à assumer pour la première fois. Une anxiété de performance qui s'estomperait avec les enfants suivants, avec lesquels les parents sentent qu'ils peuvent compter sur leur riche expérience sans avoir à suivre un manuel, et ont par ailleurs souvent moins de temps matériel à consacrer exclusivement au nouveau - sans que cela signifie qu'ils l'aiment moins.

Par conséquent, la solution pour éviter de telles différences intellectuelles entre les enfants est de se consacrer à chacun d'eux de la même manière - bien que cela ne les empêche pas de continuer à se disputer pour déterminer qui est le meilleur.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci