Les personnes qui vivent seules sont plus susceptibles de souffrir de troubles mentaux, révèle une étude - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les personnes qui vivent seules sont…
Les personnes authentiques : voici les 15 signaux pour les reconnaître 5 façons de comprendre immédiatement si une personne cache de mauvaises intentions derrière de bonnes manières

Les personnes qui vivent seules sont plus susceptibles de souffrir de troubles mentaux, révèle une étude

1.209
Advertisement

Être seul, avec ses propres espaces, sa propre temporalité et sa propre indépendance, n'est pas toujours une chose positive.

Une étude menée par une équipe de chercheurs de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, dirigée par Louis Jacob, pourrait faire reculer la conviction de nombreux " inconditionnels " de la solitude.

La recherche conclut que les personnes qui vivent seules peuvent avoir tendance à être plus exposées aux troubles mentaux courants.

Hommes, femmes, jeunes et moins jeunes : l'étude a porté sur des "cas" très différents sur une période de 14 ans, de 1993 à 2007. Les facteurs physiques et psychologiques tels que le poids, la taille, la dépendance à l'alcool et aux drogues et autres ont également été pris en compte.

L'échantillon comprenait 20 500 personnes âgées de 16 à 64 ans, vivant en Angleterre et ayant participé à des enquêtes nationales sur la morbidité psychiatrique en 1993, 2000 et 2007.

Tout d'abord, les données indiquent qu'au cours de la décennie, le nombre de personnes vivant seules a progressivement augmenté et que cette tendance se poursuit. Les raisons en sont multiples : du vieillissement de la population au déclin des mariages et de la fécondité.

Aux données sur la solitude croissante des personnes, on a ensuite ajouté des données concernant les troubles mentaux. Le taux variait de 14,1 % en 1993 à 16,3 % en 2000 et à 16,4 % en 2007.

Entre ceux qui vivent seuls et ceux qui souffrent de troubles mentaux, l'association est positive, confirmant la thèse des chercheurs français.

Un peu de compagnie aiderait donc aussi à surmonter les manies et les pathologies que peuvent favoriser une trop grande solitude avec ses propres pensées.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci