12 erreurs que les parents font sans le savoir en élevant leurs enfants - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
12 erreurs que les parents font sans…
La vérité se tient debout toute seule, le mensonge ne tient que s'il trouve des complices Voilà pourquoi le contact physique est si important pour les enfants

12 erreurs que les parents font sans le savoir en élevant leurs enfants

3.091
Advertisement

Quand on est jeune, surtout à l'adolescence, il arrive de regarder le comportement des parents et de le critiquer ; dans ces moments-là, on pense et on jure que, quand ce sera notre tour, on ne fera jamais les mêmes erreurs que nos parents.

Puis vient notre tour ; et puis les choses changent : nous réalisons vraiment la difficulté d'élever et d'éduquer nos enfants, et comment le travail des parents ne prévoit pas de pauses ou de cours de formation, et inévitablement, nous finissons par faire quelques erreurs, sans même nous en rendre compte.

Voici les 12 types d'erreurs les plus courantes commises par les parents même si elles sont faites en pensant à l'intérêt de leur enfant.

image: aviano.af.mil
  • 1. Mettre votre enfant au centre de tout. Il n'y a rien de mal à prêter attention à votre enfant ; cependant, vous ne devriez pas exagérer en le plaçant au centre de chaque décision, car ainsi il s'habituera au fait que tout tourne autour de lui, et qu'il peut ou doit obtenir tout ce qu'il ou elle veut. Dans la vie, il est important d'apprendre à s'entendre avec les autres, même en faisant des compromis : donner est la clé pour avoir.
  • 2. Toujours décider à la place de votre enfant. L'orientation parentale est nécessaire, mais vous ne pouvez pas remplacer votre enfant en prenant des décisions importantes à sa place : ce faisant, il ne fera qu'accumuler les frustrations et n'apprendra pas à assumer la responsabilité de ses propres choix, car il n'en fait pas). Le choix de ses études ou de ses activités sportives ne l'aidera pas à réussir dans la vie, mais entravera sa capacité d'être vraiment heureux.
  • 3. Des éloges excessifs. Faire continuellement l'éloge de votre enfant peut être contre-productif : vous croyez que vous pouvez nourrir son estime de soi, le pousser à aller de l'avant, alors que vous le découragez à s'investir, car il est déjà "le meilleur". Chaque enfant doit apprendre à se battre pour ce qu'il veut ; il est donc bon de l'encourager et de le féliciter, mais sans lui faire croire qu'il a déjà la victoire entre les mains. Par-dessus tout, il doit comprendre que l'échec fait partie du chemin de la réussite et qu'il ne faut jamais cesser d'essayer.
  • 4. L'accuser. A l'opposé de l'éloge excessif, il y a la critique continue : donner la faute aux enfants pour une chose qu'ils n'ont pas faite, toujours supposer de mauvais comportement a des effets destructeurs sur leur enfant. À long terme, il sera lui-même convaincu qu'il est incapable de mener à bien quoi que ce soit et que la confiance en soi si indispensable dans la vie ne mûrira jamais.
  • 5. Ne pas l'apprécier. Reconnaissez les bonnes actions de votre enfant et soyez sincère dans vos compliments. Parfois, les parents sont trop occupés par leur travail (ou même leur smartphone !) pour consacrer toute l'attention voulue à leur enfant, surtout lorsqu'ils savent qu'ils peuvent compter sur lui. Cependant, cette attitude peut lui faire du mal, et même l'amener à faire quelque chose de mal pour attirer votre attention.
  • 6. Ne pas fixer de limites. Un parent n'est pas un ami : il a la tâche d'éduquer son enfant, même au prix d'interdire quelque chose qu'il ou elle aime. Rappelez-vous qu'un enfant a besoin de règles : n'hésitez pas à exercer votre autorité lorsque vous devez lui apprendre quelque chose, corriger un mauvais comportement.
Advertisement
  • 7. Humilier votre enfant. Crier sur votre enfant en employant des mots durs, surtout en public, peut le blesser profondément et miner son estime de soi ; à long terme, cela peut entraîner la dépression et l'apitoiement sur soi. Mieux vaut lui parler avec des mots clairs et positifs, et quand vous devez lui faire des reproches, faites-le en privé.
  • 8. Le protéger des conséquences de ses actes. Chaque décision a ses conséquences, et il est nécessaire que votre enfant l'apprenne le plus tôt possible, en acquérant une expérience directe. En les protégeant des effets de ses actions, il deviendra irresponsable. Si, par exemple, il prend une mauvaise note, ne le défendez pas en accusant le professeur, mais faites-lui comprendre que c'est de sa faute et que c'est à lui de reprendre la situation en main.
  • 9. Le comparer avec les autres enfants. Comparer votre enfant avec les autres, voire même à ses frères et soeurs, est nuisible, car cela produit de la rivalité et un manque de confiance chez l'enfant. Chacun est spécial et unique, chacun a ses forces et ses faiblesses : aidez-le à développer ses talents, ne le déprimez pas avec ses défauts.
image: maxpixel

10. Le punir quand vous êtes en colère. Si votre enfant a fait quelque chose qu'il n'aurait pas dû faire, et vous a mis en colère, reprenez un peu de calme avant de lui crier dessus. En effet, sur la vague de colère, vous pourriez dire quelque chose que vous regretterez plus tard, ou imposer une punition inutile. Prenez donc une pause de 10 à 15 minutes avant de réagir. Bien que la discipline soit importante, une discipline appropriée est toujours plus efficace.
11. Le priver d'un enseignement émotionnel. Une partie importante de l'éducation d'un enfant devrait toujours porter sur les émotions : les reconnaître et les gérer. De cette façon, votre enfant apprendra à mieux se connaître et connaître les autres, sans devenir prisonnier de ses propres émotions.
12. Rester avec son/sa partenaire pour ne pas le faire souffrir. La parentalité est un jeu d'équipe : il est donc essentiel qu'il y ait une bonne relation entre les parents. Si le mariage force deux personnes à être ensemble, qui se détestent et ne peuvent plus se supporter, cela finit par être un cauchemar, non seulement pour le couple, mais aussi pour l'enfant, qui va grandir au milieu de la haine, du ressentiment, des cris ou de l'indifférence.

Être parent n'est pas du tout simple et il n'existe pas de modèles universels ; il est donc bon d'être attentif à son propre comportement et à celui de son enfant, sans rien tenir pour acquis. L'amour seul ne suffit pas.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci