Quelques conseils pratiques pour gérer un enfant très en colère ou agressif

Baptiste

17 Juillet 2020

Quelques conseils pratiques pour gérer un enfant très en colère ou agressif
Advertisement

Il existe des émotions positives et des émotions négatives ; généralement, tout ce que nous faisons est de mettre au premier plan et de souligner tout ce qui est positif pour nous et nous rend heureux, en éclipsant tout ce qui est mauvais, triste, négatif. En bref : les émotions négatives ne doivent pas être affichées. Pourtant, la psychologie moderne nous dit que toutes les émotions, quel que soit leur type, doivent être simplement gérées, et non cachées.

via Psychology Today

Advertisement

Wikimedia

Un problème auquel sont confrontés tous les jours les mères et les pères d'enfants qui ont tendance à être plutôt irascibles : que faire si notre enfant se fâche souvent, a des accès de colère, ressent des émotions contradictoires et dites "négatives" ? Le fait est que la colère est une émotion primaire qui peut nous sauver la vie dans certains cas. Nous l'avons tous vécu et, par exemple, chez un enfant de 1 an, c'est normal. C'est le sentiment que nous éprouvons lorsque quelqu'un nous offense, lorsque nous nous sentons frustrés, ignorés, rejetés, menacés ou lorsqu'il y a une perte.

La colère se manifeste souvent chez les jeunes enfants sous ces formes : ne pas bien dormir, ne pas avoir faim, ne pas se sentir bien, ne pas être à l'aise avec des personnes qui sont étrangères à leur maman et à leur papa ; les petits ont du mal à canaliser leurs émotions, car ils les connaissent à peine, donc ils les canaliseront de la mauvaise façon : l'agressivité.

Wikimedia

Et donc, chers papas et mamans, que faire pour apprendre à notre enfant à gérer et à comprendre ses émotions négatives ? La clé consiste à essayer de comprendre que la réponse à leur irascibilité n'est pas dans la réaction violente ou dans une autre forme de colère : dans ces cas, le parent doit toujours être prêt à s'assurer que les choses n'empirent pas. Respirez lentement et essayez de vous calmer, puis essayez une de ces actions : éloignez-vous de l'endroit où votre enfant pleure ou est en colère, ou essayez de le prendre dans vos bras, ou invitez-le simplement à faire une activité avec vous pour le détendre.

Vous lui apprendrez ainsi que la colère peut aussi être canalisée correctement et, lorsqu'il grandira, vous verrez qu'il pourra y arriver tout seul.

Advertisement