Même aujourd'hui, le poids de la gestion du foyer et des enfants incombe presque entièrement à la femme, selon une étude - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Même aujourd'hui, le poids de la gestion…
20 beaux hommes qui, avec l'âge, ont acquis un charme incroyable Les femmes doivent sortir avec ses amies au moins deux fois par semaine, pour leur bien-être

Même aujourd'hui, le poids de la gestion du foyer et des enfants incombe presque entièrement à la femme, selon une étude

957
Advertisement

Aujourd'hui, la dynamique et les équilibres familiaux ont définitivement changé par rapport aux modèles traditionnels : grâce à l'émancipation des femmes, les femmes ont enfin la possibilité de s'affirmer en dehors du contexte familial, et les responsabilités de garde des enfants sont de plus en plus partagées entre les parents.

Pourtant, malgré les transformations sociales évidentes, le poids de la famille, et en particulier de l'éducation des enfants, continue de retomber principalement sur les femmes.

C'est ce que dénonce une étude intitulée "Invisible Household Labor and Ramifications for Adjustment : Mothers as Captains of Households", qui analyse la manière dont la répartition du travail mental et émotionnel inhérent à la gestion du foyer au sein du couple affecte le bien-être de la femme - en termes de satisfaction par rapport à sa vie, sa relation avec son partenaire, son humeur et sa santé physique. Les enquêtes menées auprès des femmes mariées et des femmes vivant en concubinage ont montré que 90% d'entre elles se sentent pleinement responsables de l'organisation familiale, et 70% se considèrent comme le "capitaine" de la maison.

En outre, les deux tiers des mères sont responsables de prendre soin des émotions de leurs enfants et 78% disent gérer les contacts avec les enseignants et le personnel scolaire.

Bref, les femmes se considèrent seules responsables de leurs enfants, avec pour conséquence qu'elles sont moins satisfaites de leur relation avec leur partenaire et éprouvent un sentiment de vide et d'insatisfaction.

La réalité est que les mères doivent supporter un fardeau énorme mais souvent invisible, car - comme un iceberg - ce qui émerge n'est que la pointe : le travail à faire à la maison et au bureau, les rendez-vous médicaux, les factures à payer, la liste des courses, la planification des activités périscolaires, les repas, etc. - Cela et bien d'autres choses encore restent dans le cerveau des femmes. Ce qui devient progressivement de plus en plus évident, c'est la fatigue des femmes, car cette charge invisible vide leur énergie, et mine leur santé émotionnelle.

Le problème réside principalement dans l'habitude de l'homme d'attendre que les femmes demandent expréssement leur intervention, sans donc prendre l'initiative dans les différentes questions. C'est pourquoi, avant tout, il est nécessaire de faire prendre conscience de l'importance de la santé mentale et émotionnelle des mères. Ensuite, pour pouvoir changer une telle situation, il est nécessaire de commencer à parler à son partenaire, en lui déléguant une partie des tâches et des responsabilités, en prévoyant et en planifiant leur mise en œuvre. Seul un partage équitable de la planification et de l'organisation des activités familiales peut apporter un soulagement efficace de la surcharge mentale de la femme.

En même temps, les femmes devraient prendre le temps de se consacrer uniquement à elles-mêmes, afin de libérer le stress accumulé - une condition essentielle pour se détendre et améliorer leur santé physique, mentale et spirituelle ; notamment parce que si les mères ne vont pas bien, leurs enfants non plus.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci