Comment reconnaître les parents "adulescents", incapables d'assumer leurs responsabilités familiales - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Comment reconnaître les parents "adulescents",…
Voici ce qui se passe dans le corps d'un enfant quand ses parents lui crient dessus 20 pilules de sagesse de la tradition japonaise qui vous ouvriront les yeux

Comment reconnaître les parents "adulescents", incapables d'assumer leurs responsabilités familiales

959
Advertisement

Aujourd'hui, il est assez courant de rencontrer des quadragénaires qui semblent être restés des "éternels enfants" : des personnes qui mènent la même vie insouciante et sans responsabilité, comme s'ils étaient encore adolescents.

Pourtant, ce sont des adultes, ou plutôt des "adulescents", comme les appelle les spécialistes. Un phénomène que le docteur Massimo Ammaniti décrit dans son récent livre "Adolescenti senza tempo" (encore inédit en français) comme une véritable pathologie, de plus en plus répandue chez les 30-45 ans. Voyons mieux de quoi il s'agit.

Les adulescents sont nés à l'époque du boom économique et sont le résultat de la culture de consommation dominante, qui leur a offert de mauvais modèles de vie, basés sur le narcissisme pur. Souvent privés d'un guide fort dans leur croissance, ils ne se sentent pas responsables envers les autres, encore moins envers la société : l'apparence est leur dieu, ce qui les conduit à acheter des objets beaux mais inutiles, pour se sentir mieux. Évidemment, ce comportement les condamne à être substantiellement seuls, constamment insatisfaits, à surestimer ce que les autres ont et donc à toujours chercher quelque chose de nouveau, dans une tentative de combler un vide - qui est pourtant essentiellement moral.

Il s'ensuit que pour l'adulte, la famille et les obligations qu'elle implique sont conçues de manière abstraite, et que les effets négatifs qui en découlent sont entièrement répercutés sur leurs enfants : en l'absence d'une orientation autoritaire, ils sont obligés de chercher ailleurs des modèles à suivre - mais sans références morales, comment peuvent-ils s'orienter ?

image: Unsplash

Considérant que les fautes des parents pèsent sur les enfants, Ammaniti est résolument pessimiste quant à l'avenir des nouvelles générations.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Pensez-vous que la vision du spécialiste est trop pessimiste ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci