La stratégie de cette enseignante qui a réussi à mettre fin au harcèlement dans ses classes : voici en quoi elle consiste - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La stratégie de cette enseignante qui…
Ces 18 images montrent qu'un geste attentionné vaut mille mots. Le moment magique où un médecin sauve la vie d'un chat coincé dans la porte tournante de l'hôpital.

La stratégie de cette enseignante qui a réussi à mettre fin au harcèlement dans ses classes : voici en quoi elle consiste

725
Advertisement

Le harcèlement est quelque chose qu'on ne peut plus ignorer : la dynamique par laquelle les enfants " forts " soumettent les plus faibles a toujours existé dans les écoles, mais aujourd'hui, avec les moyens technologiques disponibles, une simple moquerie peut devenir une humiliation. Les parents et les enseignants doivent travailler ensemble non seulement pour mettre en lumière toute violence, mais aussi pour veiller à ce qu'aucun enfant s'autorise à se moquer des autres.

La stratégie de cette enseignante de mathématiques pour identifier les dynamiques qui se produisent dans ses classes a étonné par sa délicatesse et son caractère non invasif : une technique qui pourrait aussi être utile à d'autres écoles. Voici de quoi il s'agit.

Chaque vendredi matin, à la fin de la journée scolaire, cette enseignante demande à ses élèves d'écrire sur une feuille de papier le nom du camarade à côté de qui il aimerait être assis le lundi prochain et qu'ils considèrent comme le meilleur élève de la semaine.

Les enfants savent que tout ce qu'ils écrivent est secret et ne sera lu que par l'enseignante : ils savent aussi qu'ils peuvent décider de ne pas participer au jeu.

A travers les noms écrits sur les feuilles, mais aussi sur la base du refus d'un élève, l'enseignante réussit à reconstituer ce qui se passe dans la classe : son intention n'est évidemment pas de savoir qui est l'enfant le plus brillant, mais de comprendre qui est mentionné plusieurs fois et qui n'est jamais pris en compte par ses camarades.

Tout cela se fait avec des questions indirectes : devant des questions comme "Qui est l'enfant qui te fait du mal ? ou "C'est toi qui n'as pas d'ami ?" l'enfant répondrait très probablement par un silence, se sentant profondément touché.

Grâce à cette méthode très simple, l'enseignante a déjà pu identifier à plusieurs reprises des enfants harcelés et les harceleurs.

image: maxpixel.net


Demander aux enfants d'écrire des noms, c'est un peu comme lire dans leur cœur : il n'y a pas que l'enseignante qui a une image plus claire de la situation de sa classe, mais aussi les enfants qui réfléchissent aux relations qu'ils ont avec les autres et ils se font une idée de la classe dans laquelle ils doivent être chaque jour.

Pensez-vous que cette méthode est efficace ? La recommanderiez-vous aux enseignants de vos enfants ?

Advertisement

Vous pourriez aimer aussi:

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci