Il a 100 ans et a battu quatre records du monde de course à pied : "Je n'ai pas l'intention d'arrêter"

Baptiste

22 Novembre 2022

Il a 100 ans et a battu quatre records du monde de course à pied :
Advertisement

On dit toujours que "l'âge n'est qu'un chiffre", mais peu y croient : pourtant, il y a des personnes qui démontrent amplement la véracité de ce dicton populaire. Un exemple ? Mike Fremont, un centenaire de Cincinnati, dans l'Ohio, aux États-Unis, est un modèle pour les jeunes et les moins jeunes : ce centenaire plein d'entrain court tous les jours dans les rues près de chez lui, en "saluant" presque tous ceux qu'il croise. Ils le connaissent bien, car à son âge remarquable, il court sur ces mêmes chemins depuis des décennies.

via People

Advertisement

YouTube - NBC News

"Tout le monde est habitué à moi, ils me disent : "Ça fait 40 ans que je vous vois ici !" raconte-t-il. Fremont est une sorte de célébrité de la course à pied, même en dehors de sa ville natale : il détient plusieurs records du monde de course à pied de toutes sortes, même s'il a commencé ce sport à l'âge adulte. Il n'a commencé à courir qu'au début de la trentaine, après que la mort soudaine de sa première femme l'ait laissé veuf avec trois enfants, dont un fils de deux semaines.

"Lorsque ma femme m'a quitté, j'étais très stressé et j'avais besoin de faire quelque chose chaque jour pour soulager mon angoisse. Alors j'avais l'habitude de prendre une de mes petites filles, elle tenait mon petit doigt et nous courions. J'ai aimé ça et j'ai pensé que ça me faisait du bien", a-t-il raconté.

YouTube - NBC News

Fremont n'a commencé à courir en compétition qu'après 1992, lorsqu'on lui a diagnostiqué un cancer et que les médecins lui ont dit qu'il ne lui restait que trois mois à vivre. "C'était une chose très difficile à digérer", a-t-il expliqué. Heureusement, Fremont a vécu au-delà de ces trois mois et les médecins ont été stupéfaits de constater que la maladie ne s'était pas propagée.

Inspiré par le fait qu'il avait une nouvelle impulsion de vie, Fremont a commencé à s'inscrire à des courses : "J'ai découvert que je n'étais pas mauvais en course à pied. Je ne pesais pas trop et j'étais mince. Cela m'a aidé, ainsi que mon régime macrobiotique et végétalien. Lorsque j'ai commencé à gagner, j'ai également commencé à ressentir une certaine pression et de l'adrénaline : je voulais me lancer un défi à moi-même."

Advertisement

Fremont détient désormais cinq titres : les records mondiaux du temps le plus rapide au marathon à 80 ans et à nouveau à 90 ans ; le temps le plus rapide au semi-marathon à 90 et 91 ans ; et le record américain du mile le plus rapide pour un homme de 96 ans.

À ce jour, le sémillant centenaire profite simplement de ses journées avec sa seconde épouse Marilyn Wall et sa famille, qui comprend cinq petits-enfants et quatre arrière-petits-enfants, affirmant qu'il n'a pas l'intention de battre d'autres records mondiaux. "Je pense être assez raisonnable pour ne pas essayer de courir des marathons à 100 ans, pourquoi aurais-je quelque chose à prouver ?" a-t-il demandé avec un sourire.

Et à tous ceux qui sont découragés de courir ou de s'entraîner pour un marathon, Fremont dit de simplement bouger et d'essayer : "Un pas après l'autre".

Advertisement