"J'ai demandé une augmentation et on me l'a refusée : quand j'ai démissionné, le patron m'a offert le double"

Baptiste

18 Octobre 2022

Advertisement

Le travail est nécessaire et peu d'entre nous peuvent s'en passer. Ce n'est pas seulement une question économique et de survie, mais aussi un moyen de se sentir utile et engagé. Bien sûr, le travail doit aussi avoir un aspect pratique et il est bon quand, dans chaque secteur, on est récompensé pour ce que l'on fait, au nom de la méritocratie.

Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas et il arrive que les gens se lassent d'être cantonnés au même rôle et, il faut bien l'avouer, au même salaire. C'est à ce moment-là qu'ils cherchent la meilleure façon de progresser et demandent s'il y a une chance de promotion. C'est exactement ce qu'a fait l'homme dont nous voulons vous parler.

via Reddit

Advertisement

Pexels - Not the actual photo

Lui, employé de la même entreprise depuis trois ans, n'avait jamais eu de changement de poste, alors il a pensé qu'il était temps de le demander. Dans un long post sur Reddit, l'auteur a raconté comment l'affaire s'est produite. "J'ai été embauché par cette société il y a trois ans, je travaille dans la vente et je n'ai jamais eu à me plaindre. J'ai toujours eu un grand nombre de clients et tout le monde a toujours été satisfait de ce que je proposais". On s'attendrait donc à ce que ses supérieurs lui accordent une prime ou même une petite augmentation, mais rien de tout cela n'est jamais arrivé.

Son salaire s'élevait à environ 56 000 euros par an, une somme honorable, mais lorsque le travail est impeccable et apporte un grand bénéfice à l'entreprise, il est également juste qu'une certaine reconnaissance extra soit accordée, ce qui n'a pas été le cas ici et pas même après son rappel. Aussi, lorsqu'il a reçu une offre alléchante d'environ 100 000 euros par an d'une autre entreprise, il a décidé de démissionner. Ce n'est qu'alors que ses supérieurs ont "prêté attention" à lui.

"Lorsque je leur ai dit que je quittais l'entreprise, ils ont aussitôt pris des mesures, écrit l'homme. Le directeur général a même été contacté et, en l'espace de 10 minutes seulement, une nouvelle offre m'est parvenue. Une augmentation salariale annuelle considérable qui me rapporterait plus de 70.000 euros et un bonus de 30.000. Exactement l'équivalent du concurrent, mais j'ai refusé."

Pexels - Not the actual photo

Aucun de ses patrons ne se serait peut-être attendu à une réponse négative de la part d'un employé qui avait toujours été consciencieux et n'avait pas créé de problèmes en trois ans, mais, comme il l'a lui-même souligné, s'ils avaient envisagé l'hypothèse un instant plus tôt et ne s'étaient pas limités à dire qu'ils "glisseraient un mot favorable" pour l'avenir, l'un des meilleurs employés ne serait pas parti.

En définitive, c'est précisément le problème de tant d'entreprises : tenir pour acquis que les employés ne sont pas capables de décider de démissionner. Pourtant, ce n'est pas le cas. Si une femme ou un homme est bon dans son travail, il est certain que, tôt ou tard, il cherchera une meilleure opportunité s'il ne sent pas reconnu comme il se doit.

À sa place, auriez-vous accepté la nouvelle proposition ou auriez-vous agi exactement comme lui ?

Advertisement