Des prisonniers passent des heures à coudre des couvertures destinées à des enfants qui n'ont pas encore été adoptés - RegardeCetteVideo.fr
x
Des prisonniers passent des heures à…
Elle se fait passer pour riche et parvient à manger, boire et dormir gratuitement pendant 21 jours Une femme réalise le rêve de sa vie et donne naissance à une fille à 61 ans

Des prisonniers passent des heures à coudre des couvertures destinées à des enfants qui n'ont pas encore été adoptés

03 Novembre 2021 • Par Baptiste
1.269
Advertisement

Dans la vie, on peut faire de nombreuses erreurs, même si l'on essaie de bien se comporter - après tout, l'erreur est humaine ! Il y a ceux qui, malheureusement, ne réalisent pas les conséquences de leurs actes - ou pensent qu'ils n'ont pas d'autre choix - et prennent le chemin de la criminalité. Un chemin qui, bien sûr, mène directement à la prison. Les prisons doivent être des lieux de réadaptation autant que de punition et, heureusement, il en existe qui visent précisément à la réadaptation comportementale des détenus. Dans une prison du Missouri (États-Unis), par exemple, un groupe de prisonniers promeut une initiative sympathique qui leur permet de se sentir utiles à la société. C'est un groupe de couture auquel les détenus consacrent des heures, principalement pour fabriquer des cadeaux d'anniversaire pour tous ces enfants qui ne trouvent pas encore de "vraie" famille.

Cette initiative louable a été menée par Joe Satterfield et offre deux options aux détenus : broder et réaliser des couvertures qui seront vendues aux enchères à des organismes de bienfaisance ou qui seront données à des enfants placés en famille d'accueil encore sous la responsabilité de certaines familles. Ainsi, même des personnes comme Fred Brown, 66 ans, qui n'avait jamais pris une aiguille à coudre de sa vie, se sont soudainement retrouvées à apprendre une activité aussi fascinante que difficile. Fred a lui-même réalisé à quel point l'esprit de toutes ces femmes qui cousent quelque chose chaque jour est "intelligent et mathématique" : "J'ai compris assez tôt que les femmes qui ont cousu toute leur vie sont des génies des mathématiques. Il faut beaucoup de maths pour calculer les marges de couture. Et des angles. Et des cercles. Il y a beaucoup à faire."

 

Toutes les couvertures sont réalisées à partir de tissus donnés par des personnes ordinaires et au moins 2000 ont été créées au cours des dix dernières années. Pour les détenus, ces activités sont très importantes ; Fred a déclaré qu'il s'était engagé à 100% dans cette initiative lorsqu'il a appris que son travail irait à un enfant dans le besoin. Il est probable que de nombreux prisonniers établissent un lien particulier avec ces enfants parce qu'ils ont eux-mêmes été placés en famille d'accueil lorsqu'ils étaient jeunes et qu'ils connaissent ces sentiments.

"Ils peuvent s'identifier parce qu'ils sont passés par là. Cela les réconforte et les satisfait de savoir qu'une couverture qu'ils ont fabriquée ira à un enfant qui n'aura peut-être pas d'autre cadeau d'anniversaire", a déclaré Joe.

Advertisement

De plus, le travail manuel et la finalité de ces créations créent un lien entre les détenus et le monde extérieur. "Vous voyez les noms de ces enfants en famille d'accueil, vous voyez un enfant d'un ou deux ans et cela vous brise le cœur", a déclaré Rod Harney, détenu et bénévole du groupe de patchwork, "mais cela nous permet de savoir que nous sommes toujours humains. Je ne peux pas exprimer assez bien ce que je ressens en faisant ces couvertures."

Une excellente initiative pour tous !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci