Une policière sauve la vie d'un homme dans l'exercice de ses fonctions et est licenciée : 15 ans plus tard, elle obtient justice - RegardeCetteVideo.fr
x
Une policière sauve la vie d'un homme…
À 70 ans, elle décide de vivre sa retraite dans son van : un choix aventureux Un médecin nous conseille quoi dire si nous pensons que notre médecin nous examine de manière hâtive

Une policière sauve la vie d'un homme dans l'exercice de ses fonctions et est licenciée : 15 ans plus tard, elle obtient justice

27 Avril 2021 • Par Baptiste
1.859
Advertisement

Se battre pour ce que l'on croit juste est toujours payant, même si cela peut prendre un certain temps avant que la justice ne suive son cours. Il existe de nombreuses histoires de persévérance qui se terminent par une fin heureuse et inattendue, et celle que nous voulons vous raconter aujourd'hui fait partie de ces histoires vraies incroyables et passionnantes. Rencontrez Cariol Horne, une policière américaine à la retraite qui a attendu 15 ans avant d'être enfin réintégrée et disculpée.

via: CBS News

Cariol Horne a toujours travaillé comme officier de police à Buffalo, aux États-Unis, mais 2006 est l'année qui a changé sa vie à jamais et qui lui a fait vivre des moments de véritable enfer : en novembre de cette année-là, Cariol se présente avec ses collègues officiers sur les lieux d'une arrestation, mais elle sait parfaitement que quelque chose ne va pas...

Son collègue Gregory Kwiatkowski avait menotté le suspect, mais non sans l'avoir frappé à plusieurs reprises et étouffé afin qu'il ne puisse pas bouger et s'enfuir ; Cariol savait que le comportement de son collègue était totalement inacceptable, elle a donc affronté Gregory de front et l'a pris par le col, essayant de sauver la vie de Neal Mack, le suspect qui, entre-temps, risquait sérieusement de suffoquer...

Pour ce simple geste de dignité humaine et éthique, Cariol a été suspendue de son poste d'agent de police de Buffalo, un an avant sa retraite prévue ; mais le pire était à venir, car son collègue Gregory l'a poursuivie pour diffamation et a même gagné le procès : 65 000 dollars de compensation monétaire et morale.

Depuis lors, Cariol a sombré dans l'une des périodes les plus sombres de sa vie : "Ma vie a été bouleversée, je n'avais plus de maison, je n'avais pas d'argent, j'étais sans ressources, je souffrais de dépression et de stress post-traumatique à cause de l'incident. C'était juste horrible !"

Advertisement

Mais en 2018, les choses ont commencé à changer : Gregory Kwiatkowski a été mis en accusation pour un crime de "force physique déraisonnable" commis contre quatre adolescents noirs en 2009, et pour cette action, il a été condamné à quatre mois de prison fédérale, tandis que le juge a finalement annulé la décision concernant Cariol Horne, estimant qu'elle avait agi en toute équité en 2006 : elle pouvait enfin récupérer les pertes de salaire après avoir été licencié et sa pension : "C'est absolument merveilleux qu'après 15 ans, je puisse maintenant respirer un peu plus facilement !"

Aujourd'hui, M. Cariol milite en faveur d'une loi appelée "loi Cariol", qui permettrait aux policiers d'intervenir si leur collègue devient trop violent à l'égard d'un suspect criminel. Un petit pas vers l'élévation de valeurs universelles légitimes telles que l'éthique du travail et la dignité humaine.

Bravo, Cariol !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci