Une jeune maman se fait licencier après seulement 10 jours, son patron l'accuse : "Elle avait caché sa grossesse" - RegardeCetteVideo.fr
x
Une jeune maman se fait licencier après…
Coiffeur amateur : 16 coupes de cheveux hilarantes qui ont tourné au désastre Un enfant pauvre vient acheter un crayon et on lui offre tout ce dont il a besoin pour étudier

Une jeune maman se fait licencier après seulement 10 jours, son patron l'accuse : "Elle avait caché sa grossesse"

07 Avril 2021 • Par Baptiste
6.038
Advertisement

Il existe des questions qui devraient être interdites lors d'un entretien d'embauche, car elles relèvent de la sphère personnelle du candidat, mais que certains employeurs continuent de poser de manière mesquine. Les femmes sont parmi les plus touchées par cette pratique : demander si on souhaite avoir des enfants ou si on est fiancé ne devrait pas faire partie du cercle des compétences fournies par un futur employé. Une femme enceinte, en revanche, est considérée par l'employeur comme "un problème" et, par conséquent, à éviter. Jennifer Rodriguez est une jeune mère qui, au moment de son embauche au cabinet d'avocats Bendinelli, avait 21 ans. Son emploi dans l'entreprise a toutefois été de courte durée : au bout de dix jours, son patron l'a licenciée parce qu'elle "avait gardé sa grossesse secrète".

via: Apost

À vrai dire, la jeune femme était dans son huitième mois le jour de son premier entretien avec l'entreprise et, même si elle le voulait, elle ne pouvait pas cacher son baby bump. Préparée et désireuse d'obtenir le poste, Jennifer a également réussi son deuxième entretien. Elle a été engagée par le cabinet d'avocats Bendinelli à Denver, aux États-Unis.  Dix jours après son embauche, cependant, elle est soudainement licenciée. Les raisons de son licenciement l'ont laissée totalement sans voix : lorsqu'elle est allée demander une explication, son patron l'a accusée d'avoir caché sa grossesse pendant l'entretien. 

En plus de se retrouver soudainement sans travail avec un bébé à naître, Jennifer a également été jugée sans raison apparente par ses nouveaux collègues de travail, qui lui ont demandé si elle comptait garder le bébé ou le donner en adoption. De quel droit les employés d'une entreprise ou le patron peuvent-ils poser ce genre de questions ? En outre, l'entreprise a continué à lui poser des questions concernant la gestion de sa grossesse : "En cas de complications dans la dernière partie de la grossesse, ou pendant l'accouchement, voudriez-vous quand même garder le bébé ?"

Advertisement

La femme était enragée par ce traitement injuste et a voulu rendre son histoire publique, également pour soutenir d'autres mères qui se trouvent dans des situations similaires.

Pensez-vous que le comportement de cet employeur est juste ? Écrivez-nous votre opinion à ce sujet.

Tags: FemmesHistoires
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci