Une grand-mère confesse soudain à sa petite-fille : "Je n'ai jamais aimé les hommes, je préfère les femmes !" - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une grand-mère confesse soudain à…
Il a le corps entièrement tatoué et est instituteur : pour cette raison, beaucoup voudraient qu'il quitte l'école 20 tatouages non invasifs qui sont de petits chefs-d'œuvre d'élégance et de raffinement

Une grand-mère confesse soudain à sa petite-fille : "Je n'ai jamais aimé les hommes, je préfère les femmes !"

Par Baptiste
896
Advertisement

Dans la société contemporaine dans laquelle nous vivons, la lutte pour les droits des LGBTQ se poursuit sans relâche, malgré les nombreux progrès réalisés, notamment dans la culture occidentale, vers la pleine égalité des droits des citoyens homosexuels et bisexuels, etc. Une minorité et une "diversité" qui doivent à tout prix être protégées par des siècles d'ignorance qui ont fortement découragé de nombreux "coming out" au fil des ans par des personnes que l'on ne suspecte pas.

via: Tik Tok

C'est pourquoi la confidence tardive mais très tendre d'une grand-mère à sa petite-fille a fait le tour du web ; la petite-fille Aimee a immortalisé la conversation qu'elle a eue avec sa grand-mère en postant la courte vidéo sur TikTok, puis en la partageant avec d'autres utilisateurs sur les réseaux sociaux. Lorsque sa petite-fille a demandé à sa grand-mère si elle préférait les corps féminins aux corps masculins, la vieille dame a répondu : "De toute façon, j'aime les femmes. Je n'ai jamais autant aimé les hommes."

 

Même si cette courageuse grand-mère a eu le courage de faire son "coming out" à son âge, elle dit encore qu'elle n'est pas prête à s'immerger dans le monde très moderne et technologique des rendez-vous et des rencontres. Et à la question amusée de sa petite-fille Aimee, qui lui demandait comment pourrait être sa femme idéale, la courageuse grand-mère a répondu : "J'aurais aimé qu'elle soit née à la fin des années 60 !"

La brève confidence de cette vieille dame à sa petite-fille est un tendre acte d'acceptation de soi pour une femme qui, tout au long de sa vie, afin de cacher un côté de sa nature que personne n'aurait accepté, a décidé de faire semblant. Mais il n'est jamais trop tard pour sortir dans la lumière et se montrer tel qu'on est vraiment. Bravo, grand-mère !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci