"Débarrassez-vous du chien ou partez" : un homme âgé et invalide reçoit un ultimatum de la part sa maison de retraite - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
"Débarrassez-vous du chien ou partez"…
7 choses que les personnes toxiques disent souvent pour mettre fin à une conversation On l'avait laissé seul lors de la remise des diplômes : son professeur décide de fêter avec lui

"Débarrassez-vous du chien ou partez" : un homme âgé et invalide reçoit un ultimatum de la part sa maison de retraite

Par Baptiste
1.827
Advertisement

Parfois, il semble qu'il n'y a pas de limites à la méchanceté des gens. Nous ne pouvions pas penser autrement lorsque nous lisons des épisodes où des hommes et des femmes se montrent "sans pitié" envers leurs semblables, impuissants et faibles, avec des exigences et des demandes tout simplement absurdes, sans tenir compte des dommages et des problèmes qu'elles peuvent causer.

C'est ce qui est arrivé à Willie, un homme en situation d'handicap de 73 ans, qui vit avec son petit chien Diamond. Pour lui, l'ami à quatre pattes est bien plus qu'un compagnon : l'animal le soutient et l'aide à faire face à toutes les difficultés quotidiennes causées par le fait qu'il ne peut pas marcher. Un jour, dans son fauteuil roulant électrique, Willie a trouvé un message que personne ne voudrait jamais lire : des mots menaçants, agressifs et totalement irrespectueux.

"Débarrassez-vous de votre chien ou quittez !": c'est ce qu'indique la lettre que l'homme a trouvée sur son fauteuil pour personnes à mobilité réduite, signée par la société qui gère la résidence où il vit. Le message précisait que s'il ne le faisait pas, Willie serait expulsé dans les dix jours. Toute personne confrontée à un tel ultimatum plongerait dans le désespoir. La simple pensée de ne pas être toléré par les gens qui nous entourent, sans avoir fait quoi que ce soit de mal, est dévastatrice.

 

Évidemment, Willie n'avait pas l'intention d'abandonner son chien et, en fin de compte, le billet menaçant serait venu du fait que Diamond a été parfois promenée sans laisse. Ne sachant que faire et se trouvant dans une mauvaise situation, Willie a décidé de faire connaître son histoire, en disant au monde entier à quel point sa chienne est importante pour lui.

Advertisement

"C'est tout ce que j'ai", dit-il, ému, sachant qu'il ne pouvait perdre ni Diamant ni son logement. Willie aurait sérieusement risqué de devenir un sans-abri âgé, en raison des plaintes de certains voisins qui avaient donné lieu au triste message qui lui était dédié. L'histoire de cet homme âgé et en situation d'handicap a eu une énorme résonance, aux États-Unis et au-delà, et de nombreuses personnes ont pris son parti, soutenant sa cause contre ceux qui voulaient l'expulser.

Ainsi, la société de gestion de la résidence pour personnes âgées et vétérans où se trouve Willie a dû répondre à deux avocats qui ont défendu l'homme gratuitement. Personne n'a pu prouver que la chienne Diamond avait jamais fait quoi que ce soit de négatif aux habitants et, finalement, un accord a été conclu. Willie accepterait de tenir Diamond en laisse dans les zones communes et personne ne l'expulserait.

Une histoire qui, heureusement, s'est bien terminée. Grâce à la générosité de ceux qui ont aidé cette personne de 73 ans, on a pu éviter qu'une autre personne ne se retrouve à la rue. Willie et sa Diamant bien-aimée peuvent enfin dormir sur leurs deux oreilles.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci