Un chauffeur de bus est attaqué et tué par des passagers qui ne voulaient pas porter le masque - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un chauffeur de bus est attaqué et…
Un chat qui n'a jamais miaulé réveille toute la famille la nuit et les sauve d'une fuite de gaz 11 femmes qui ont décidé de transformer leur look grâce à une coupe de cheveux originale

Un chauffeur de bus est attaqué et tué par des passagers qui ne voulaient pas porter le masque

Par Baptiste
4.938
Advertisement

Partout dans le monde, les faits divers font état de cas où des opérateurs de transport public sont blessés ou même perdent la vie dans l'exercice de leurs fonctions. Parfois, les coupables sont simplement des individus qui voyagent sans ticket.

Dans d'autres circonstances, les fonctionnaires interviennent pour défendre les personnes plus faibles, comme les femmes ou les personnes âgées, contre les voleurs, ou les personnes malveillantes.

via: CNN

En juillet 2020, dans la ville de Bayonne, dans le sud-ouest de la France, un chauffeur de bus a été tué à la suite des coups reçus par certains passagers. Ces derniers ont réagi avec une violence sans précédent et sans fondement à la demande de porter le masque, comme l'exige la réglementation actuelle en matière de sécurité du Covid-19.

Philippe Monguillot, le nom du chauffeur, avait 59 ans et est mort après 5 jours d'agonie à l'hôpital. Deux hommes d'une vingtaine d'années, accusés de tentative de meurtre, ont été identifiés comme responsables. Deux autres passagers ont été accusés de délit de fuite, pour avoir assisté à l'incident sans rien faire.

Une cinquième personne a été tenue pour responsable de la tentative de dissimulation d'un des suspects. Des milliers de personnes, après les événements, se sont déversées dans les rues, vêtues de blanc, pour participer à la marche en l'honneur de Monguillot. À commencer par le maire de la ville, Jean-René Etchegaray, jusqu'au Premier ministre français, Jean Castex, toutes les institutions ont fermement condamné cet acte de barbarie. Des inquiétudes et de la sympathie ont été exprimées à la famille.

L'épisode a relancé le débat sur la sécurité des travailleurs dans les transports, sur la route et le rail. Le débat est allé encore plus loin, en parlant de la responsabilité civique et culturelle de l'ensemble de la communauté. Un vol ou un cambriolage, bien que non justifiable, peut trouver une explication dans le besoin. Un tel geste, en revanche, est absolument insensé, résultat d'une méchanceté naturelle et d'une sociopathie de plus en plus répandue.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci