Il a 92 ans et fréquente toujours l'université : son rêve est de devenir architecte - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Il a 92 ans et fréquente toujours l'université…
Une veuve donne un rein à un homme qui avait déjà reçu les organes de son mari décédé Un papa donne la fessée à sa fille, et elle raconte tout à l'école : inculpé et arrêté pour blessure intentionnelle

Il a 92 ans et fréquente toujours l'université : son rêve est de devenir architecte

Par Baptiste
1.106
Advertisement

Qui a dit qu'il y a un "bon" âge pour poursuivre ses rêves ? Les conventions, les peurs, les angoisses ou la peur du jugement d'autrui peuvent parfois nous convaincre qu'il en est ainsi, mais en réalité il y a des hommes et des femmes qui, avec leurs histoires de persévérance exemplaire, parviennent vraiment à crier au monde qu'il n'est jamais trop tard.

Carlos, le Brésilien de 92 ans au centre de notre histoire, est l'un d'entre eux. Son âge vénérable ne l'empêche pas de croire en ses désirs les plus ardents, c'est pourquoi le vieil homme a décidé de... finir ses études universitaires !

Eh oui, vous avez bien lu : à 92 ans, Carlo Augusto Manço, bien qu'il n'ait pas de bons rapports avec les outils technologiques, rêve toujours de devenir architecte. Même la pandémie de Coronavirus ne l'a pas arrêté : cet homme a pris des cours en ligne, rencontrant les difficultés que tout le monde à son âge peut rencontrer. L'ordinateur n'est certainement pas son meilleur ami, mais Carlos n'a pas baissé les bras.

Son désir de devenir architecte professionnel est si fort que son esprit continue de faire place à de nouvelles notions, grâce à sa persévérance. On dit souvent que le cerveau est comme un "muscle" qu'il faut continuer à entraîner, et cet homme le démontre à la perfection. Après avoir travaillé pendant des années comme designer, Carlos n'a jamais renoncé à son rêve de devenir autre chose.

"C'était un peu étrange au début de me trouver en classe avec des jeunes, dit-il, mais ils me traitaient bien, tout le monde voulait me parler et me saluer". La pandémie, qui a obligé de nombreux étudiants à suivre des cours à la maison devant l'ordinateur, a rendu les choses plus difficiles, mais certainement pas impossibles. La famille de Carlos, en effet, ferait tout pour l'encourager et le soutenir : sa petite-fille lui apprend à se familiariser avec les outils technologiques et, jour après jour, cet étudiant de 92 ans, plein d'entrain, parvient à mener à bien ses devoirs universitaires.

Son histoire est un splendide exemple de ténacité et de motivation, une démonstration pratique que l'âge ne compte parfois pas si l'on suit ce que l'on veut avec passion et dévouement.

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci