Coronavirus : les policiers indiens font écrire "pardon" 500 fois à un groupe de touristes ayant enfreint les règles de distanciation - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Coronavirus : les policiers indiens…
Avec la fermeture des écoles à cause du Covid-19, cet enseignant livre chaque jour de la nourriture aux familles les plus nécessiteuses Coronavirus : un petit garçon s'enfuit de la maison de ses grands-parents pour faire un câlin à sa mère qui travaille à l'hôpital

Coronavirus : les policiers indiens font écrire "pardon" 500 fois à un groupe de touristes ayant enfreint les règles de distanciation

Par Baptiste
2.508
Advertisement

Depuis le début de la crise du coronavirus, nombreux sont les hommes et les femmes dans le monde qui, malgré les blocages et les interdictions de déplacement et de rassemblement, ont décidé de sortir, de se réunir et de ne pas renoncer à ce qu'ils voulaient faire, se mettant ainsi en danger et mettant les autres en danger.

Sanctions, plaintes et contrôles sont des réalités quotidiennes partout et en Inde, où le coronavirus se fait lourdement sentir, les forces de l'ordre ont décidé d'adopter des systèmes pour le moins inhabituels pour faire comprendre que ce n'était pas la bonne façon de se comporter.

Beaucoup se souviendront sans doute, à l'époque de leur scolarité, d'enseignants qui, en guise de punition, faisaient écrire des mots ou des phrases sur des cahiers ou sur le tableau noir de la classe. Eh bien : dix étrangers "pris" par les policiers indiens en train d'enfreindre les règles d'isolement ont été punis en ce sens.

Les visiteurs, de diverses nationalités, se promenaient à Rishikesh, une ancienne ville sacrée indienne, reconnue dans le monde entier comme un important centre de spiritualité et de méditation. Surpris par les agents, ils ont dû écrire, 500 fois, "Je n'ai pas suivi les règles d'isolement, je suis désolé" et ont ensuite été ramenés dans les hôtels où ils dorment avec l'ordre de ne sortir que pour les besoins urgents, strictement accompagnés par des fonctionnaires locaux.

Une méthode plutôt inhabituelle, qui s'ajoute aux autres déjà adoptées par la police indienne pour "inviter" les gens à ne pas sortir et à respecter les règles, comme les "casques" en forme de coronavirus portés par les policiers dans la rue. Qui sait si ces mesures auront l'effet escompté et si cela fera comprendre aux personnes continuant de sortir pendant le confinement la nécessité absolue de ne pas aggraver davantage une situation déjà très critique.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci