Il cache les symptômes du coronavirus pour ne pas retarder sa rhinoplastie : il risque maintenant 12 ans de prison - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Il cache les symptômes du coronavirus…
Cette maîtresse ingénieuse tamponne les mains de ses élèves et les récompense si à la fin de la journée elles sont bien lavées Elle découvre qu'elle a un cancer du sein au cours du 2e mois de grossesse. Elle refuse d'avorter et vainc la maladie

Il cache les symptômes du coronavirus pour ne pas retarder sa rhinoplastie : il risque maintenant 12 ans de prison

Par Baptiste
20.321
Advertisement

En pleine crise de coronavirus, alors que tout le monde est littéralement bombardé de messages les invitant à rester chez eux et à n'avoir de contact avec personne, surtout en présence de symptômes suspects, il y a des personnes qui préfèrent penser d'abord à leurs propres intérêts plutôt qu'à ceux de la communauté.

C'est le cas d'un homme qui est venu à l'hôpital Parini d'Aoste pour effectuer une rhinoplastie à des fins esthétiques combinée à une septoplastie à des fins thérapeutiques : des interventions importantes mais non urgentes, surtout parce que l'homme a "omis" de dire un détail.

L'homme avait travaillé jusqu'à quelques semaines auparavant dans une station touristique fréquentée par de nombreuses personnes de Lombardie, la région italienne la plus touchée par le virus. Dans les jours précédant l'opération, il avait montré des symptômes suspects tels que toux et yeux qui brûlent, mais il a jugé bon de ne rien dire de peur que l'opération tant attendue ne soit reportée. L'anesthésiste a remarqué une augmentation anormale de la température corporelle en phase préopératoire, il a donc ordonné un diagnostic.

Malheureusement, le mal était déjà fait : l'homme était déjà entré en contact avec le personnel médical (anesthésiste, chirurgien et infirmières), exposant tout le monde à une possible contagion.

En outre, il est évident qu'en plus de devoir renoncer à son opération, il devra désormais répondre de divers chefs d'accusation, se rendant coupable de lésions corporelles coupables et d'épidémie coupable, avec une peine pouvant aller jusqu'à 12 ans de prison.

Tags: SantéActualité
Advertisement

Partagez votre commentaire!

x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci