Ceux qui écoutent du rock ont une intelligence plus brillante : parole de la recherche scientifique !

Baptiste

08 Juin 2019

Ceux qui écoutent du rock ont une intelligence plus brillante : parole de la recherche scientifique !
Advertisement

C'est probablement la nouvelle que tous les fans de rock et de metal attendaient depuis longtemps. Ils ont souvent été définis comme déviants, isolés, déprimés, rebelles et émotionnellement instables, mais ils ne le sont pas.

Une étude originale de Virgil Griffith, de l'Université de Warwick, au Royaume-Uni, a examiné plus de 1 000 étudiants âgés de 11 à 18 ans pour établir un lien entre leurs capacités intellectuelles et leur genre musical préféré.

via Warwick University

Advertisement

herb1979/Pixabay

Les résultats ont été surprenants. Parmi les jeunes examinés, les plus brillants sur le plan cognitif écoutaient du rock et du heavy metal.

Une grande satisfaction pour tous les amoureux de ces genres musicaux, parfois regardés avec suspicion à cause de leur amour viscérale pour des groupes et artistes souvent considérés comme "vieux" et "démodés".

Thibault Trillet/Pexels

Comme pour enfoncer le clou, la recherche de Griffith a révélé que les étudiants ayant les plus faibles résultats préféraient écouter du hip-hop et du reggaeton, des genres souvent considérés comme étant aux antipodes du rock et du métal.

L'auteur de l'étude est ensuite entré dans les détails. Selon lui, les légendaires Pink Floyd et John Mayer sont les artistes préférés des personnes les plus intelligentes examinées, même si ces dernières ne dédaignent pas non plus la musique classique, et en particulier celle de Beethoven.

Et ce n'est pas tout. Les fans du rock et des "dérivés" sont généralement des personnes à la personnalité intense, plus rebelles, ouvertes à de nouvelles expériences et plus actives physiquement.

Advertisement

a18947/Pixabay

Ce que, selon l'étude, le rock provoque chez ses adeptes est une sorte de "catharsis". En écrivant, en jouant ou simplement en écoutant des morceaux de ce genre, les jeunes ont montré une plus grande capacité à surmonter les émotions négatives, à faire face à la pression quotidienne et à éloigner les souvenirs ou les épisodes qui oppriment l'esprit.

Qui sait alors si, à la lumière de toutes ces données, même ceux qui n'ont jamais approché le rock seront peut-être poussés à le faire maintenant, même pour des besoins "thérapeutiques".

Advertisement