Cette femme courageuse a sauvé plus de 800 petites filles mariées et les a renvoyées à l'école - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette femme courageuse a sauvé plus…
Après 40 ans, il faudrait travailler seulement 3 jours par semaine : les experts le révèlent Une femme ingère accidentellement les pastilles qu'elle avait achetées pour empoisonner les chiens errants

Cette femme courageuse a sauvé plus de 800 petites filles mariées et les a renvoyées à l'école

2.356
Advertisement

Elles sont arrachées à leur famille bien avant l'âge de 18 ans, sont données comme épouse à des hommes beaucoup plus âgés et sont obligées de donner naissance à des enfants.

On pourrait ainsi résumer l'horrible phénomène des "petites filles mariées". Cependant, il serait trop réducteur de les qualifier de la sorte, étant donné les innombrables humiliations et souffrances auxquelles sont soumis environ 37 000 mineures dans le monde chaque année.

Pauvreté, ignorance, héritages d'anciennes coutumes, sociétés centrées sur les figures masculines. Les causes peuvent être disparates, mais l'horreur est toujours la même. Les filles victimes de cette pratique sont littéralement privées de leur enfance. Une lueur d'espoir contre la propagation de cette pratique s'est cependant récemment allumée au Malawi, grâce à une femme vraiment héroïque.

Elle s'appelle Theresa Kachindamoto, et elle est à la tête du district de Dedza, dans le sud du pays. Le Malawi est l'un des États les plus pauvres du monde et, selon les statistiques, plus de la moitié des filles se marient ici avant leurs 18 ans.

Bien que la pratique du mariage des enfants soit illégale depuis 2015, il y a des cas de filles qui, dès l'âge de 7 ans, sont vendues par des familles en échange d'argent. Les "acheteurs" s'occupent de leur éducation dans de véritables "camps" et des mariages à venir.

Devant toutes ces horreurs, Theresa, une fois devenue chef suprême par descendance, a décidé d'intervenir radicalement.

La femme malawienne a ainsi commencé à gouverner son peuple (plus de 900 000 personnes) avec la ferme conviction qu'elle ne représenterait plus les coutumes et traditions comme celles des petites mariées.

Plus de 850 mariages d'enfants ont été annulés par Theresa Kachindamoto. Toutes les filles qui avaient été transformées en épouses et en mères ont été envoyées à l'école, en donnant des contributions aux familles qui n'avaient pas les moyens de les soutenir.

Des positions dures et fermes contre l'horrible pratique des jeunes mariées. La femme voulait montrer à quel point elle était sérieuse en congédiant tous les hommes qui occupaient des postes de commandement sous sa direction et qui n'avaient pas fait respecter ses interdictions.

Advertisement
image: Agos/Facebook

En même temps, pour s'assurer que ses nouvelles règles soient toujours respectées, elle a "infiltré" des parents secrets dans les villages et les écoles pour vérifier qu'aucun enfant ne soit privé d'éducation.

Les protestations des parents, des dirigeants locaux et même les menaces n'ont pas arrêté la détermination de Theresa à sauver les jeunes femmes et les mères.

Cette femme héroïque a réussi à changer la loi, et n'a pas l'intention de s'arrêter face à des coutumes qui, bien que faisant partie des traditions populaires, doivent absolument être abolies et condamnées.

Bien sûr, l'exemple de Kahindamoto n'est qu'une goutte de positivité dans une mer encore trop vaste de jeunes mariées et de jeunes mères. Il ne fait aucun doute, cependant, que le courage et la détermination de figures comme elle donnent un espoir fort et nouveau à la lutte pour l'abolition de cette terrible pratique.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci