Nous ne pouvons plus aimer les gens, nous les utilisons comme des objets : bienvenue dans l'ère de la "consommation relationnelle" - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Nous ne pouvons plus aimer les gens,…
L'huile de coco : facile à préparer à la maison et excellent répulsif naturel contre les moustiques Ce chien poursuit désespérément la voiture de son maître après avoir été abandonné

Nous ne pouvons plus aimer les gens, nous les utilisons comme des objets : bienvenue dans l'ère de la "consommation relationnelle"

2.098
Advertisement

Autrefois, les choses n'étaient pas jetées mais réparées, aujourd'hui nous achetons, nous utilisons, nous jetons. On s'entoure de ce dont on n'a pas besoin et on jette ce qui peut encore être utile, on achète beaucoup, on gaspille trop. Ce modèle de comportement conditionne et pollue malheureusement aussi la sphère des relations sociales, créant des interactions futiles et superficielles. Les sentiments sont devenus des objets, inaugurant l'ère de la "consommation relationnelle".

image: Pexels

Il est difficile d' en expliquer la raison, parce qu'il est complexe de comprendre la cause de tout cela. Il n'y a pas un facteur unique à mettre en cause, il n'y a pas un méchant à blâmer, c'est un ensemble d'éléments qui, avec le temps, ont conduit les individus à devenir ce qu'ils sont aujourd'hui. Est-ce le mérite des réseaux sociaux ? La dynamique rapide et implacable de la technologie numérique ? Bien sûr, ces outils ont apporté leur contribution, mais en fin de compte, ce sont toujours des "outils". Toute invention peut avoir un impact sur la réalité en fonction de l'usage qui en est fait.

Peut-être que chez certaines personnes, le germe de la consommation relationnelle a toujours existé et que les nouvelles ressources évolutives lui ont simplement permis de s'épanouir et de voir le jour. Le fait est qu'il est de plus en plus difficile de construire des amitiés ou des amours importantes, qui ne peuvent pas être interchangeables, remplaçables par des "modèles plus récents". Certains attribuent cette tendance à l'insécurité généralisée à la perception commune d'un passé aux racines fragiles et d'un avenir de plus en plus sombre et trouble. En l'absence de certitudes, pourquoi se donner la peine de mettre en place quelque chose de durable ? Tout est destiné à disparaître d'un moment à l'autre.

L'un des pires effets secondaires du consumérisme relationnel est l'immaturité affective et émotionnelle. La peur de souffrir, de perdre du temps et de l'énergie, fait fuir devant la moindre difficulté, empêchant les individus d'avoir des expériences fondamentales. Pour grandir, il faut aussi passer par des crises, des conflits et des déceptions, faire de l'introspection, apprendre à gérer ses sentiments et à pardonner.

Dans une telle société, il n'y a plus d'échange ni d'enrichissement réel entre les gens, avec pour résultat le fait que tout le monde devient plus égocentrique, intolérant, enfantin, bref, pire. La solution pourrait être de consommer moins et de vivre plutôt une vie un peu plus pauvre en objets et plus riche en sentiments.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci