La crise de panique : la plus grande incompréhension sociale de notre temps - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La crise de panique : la plus grande…
Voici les personnes que vous devez éloigner de votre vie dès maintenant Un chien sauve son ami humain en le gardant au chaud pendant trois jours et en le protégeant des coyotes

La crise de panique : la plus grande incompréhension sociale de notre temps

3.016
Advertisement

Vous êtes dans le métro, dans vos oreilles votre musique préférée. Vous vous sentez calme, tranquille, insouciant. Soudain, un monstre noir vous assaille, vous vous sentez étourdi, vous manquez de souffle, vous n'avez plus le contrôle de la situation et aucun bouton pour sortir de ce supplice.

En règle général, c'est une crise de panique. Un problème connu et, en même temps, sous-estimé. L'opinion publique a tendance à juger la question par une simple déclaration : c'est juste une façon comme une autre de dire que vous n'êtes pas bien.

image: pixabay

Non, une crise de panique n'est pas seulement un moment de frustration ou de découragement. Comme la dépression, cette affection présente des symptômes très clairs : transpiration, étourdissements, sécheresse de la bouche, palpitations, nausées, essoufflement. Tout cela arrive soudainement, sans que vous n'ayez le temps de vous rendre compte de ce qui se passe réellement.

C'est une entité silencieuse, qui ne vous laisse aucune issue. Elle se nourrit de vos insécurités, dévore le calme et la sérénité, vous fait perdre totalement le contrôle de la situation. Tout cela vient de la crainte qui, même si elle n'est pas justifiée, devient un leitmotiv constant et dont le remède est complexe à trouver, car il dépend de personne à personne.

image: pixabay

Heureusement, il existe une origine. Et sachant cela, le monstre est plus facile à combattre. La crise de panique touche une zone très claire dans notre cerveau, que les scientifiques appellent "circuit de la peur". Cela doit nous faire comprendre que ce n'est pas une simple condition émotionnelle, mais un piège dans lequel le cerveau est induit : on étouffe, on se sent perdu et seul. L'angoisse monte et l'incompréhension générale n'aide pas à comprendre à quel point cette situation est tragique. Notamment parce que personne ne choisit délibérément d'être frappé par une crise de panique, personne ne ressent le besoin d'inventer les peurs qui entourent notre réalité pour tomber délibérément dans un énorme trou noir.

La crise de panique est une chose sérieuse, et elle doit être affrontée de la meilleure manière possible afin de ne pas la réduire à une simple dimension négative.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci