Il retrouve son père après 21 ans : "La joie pour nous deux était immense"

Baptiste

30 Novembre 2022

Il retrouve son père après 21 ans :
Advertisement

Il arrive que l'on doive quitter son pays natal pour suivre une carrière importante, ou s'engager dans un cursus d'études prestigieux, et bien que commencer une nouvelle vie dans un endroit totalement inconnu puisse être une expérience stimulante et agréable, il y a toujours un morceau de son cœur qui reste à jamais imprimé dans sa ville natale, en plus de tous les affects qui restent en attente de son retour.

Valentina, une jeune femme qui a quitté son pays, la Colombie, lorsqu'elle était enfant et qui a retrouvé son père après 21 ans d'absence, le sait bien.

via _vegantina_/Instagram

Advertisement

_vegantina_/Instagram

Valentina Aragundy a déménagé aux États-Unis à l'âge de 14 ans avec un visa pour recevoir une meilleure éducation. "Lorsque je suis arrivée aux États-Unis, la situation en Colombie était compliquée. Ma famille a donc choisi de me laisser partir étudier ici, aux États-Unis. Nous n'avons jamais pensé qu'il faudrait attendre 21 ans avant de pouvoir nous revoir", a expliqué Valentina, aujourd'hui âgée de 36 ans et citoyenne de Miami, en Floride.

Pendant plus de deux décennies, Valentina a tenté à plusieurs reprises de retrouver sa famille, mais plusieurs problèmes l'ont empêchée de quitter les États-Unis. Lorsqu'elle a finalement obtenu la résidence permanente aux États-Unis, d'autres obstacles sont apparus.

_vegantina_/Instagram

Au lieu de se laisser abattre, la femme a utilisé ce temps pour planifier une merveilleuse surprise pour sa famille en Colombie. Ainsi, un jour, elle a dit à son père, Joffre, qu'il devait aller à l'aéroport pour récupérer quelqu'un. "Il n'aurait jamais imaginé qu'il nous rencontrerait, moi et mon mari !" a commenté Valentina.

À son arrivée à l'aéroport, Joffre a été pris dans un tourbillon d'émotions lorsqu'il a serré sa fille dans ses bras, incrédule à l'idée de pouvoir enfin la revoir. Valentina a également reçu une surprise : elle a rencontré ses frères, maintenant adolescents, pour la première fois. Sa famille a toujours été très unie et elle tient à souligner qu'elle a vécu loin de ses proches en raison de circonstances extérieures, et non par choix. "Je ne veux pas que les gens pensent que mon père n'est pas bien parce qu'il m'a envoyé ici, ou que je ne suis pas bien parce que je n'y suis pas retournée. C'est juste que les circonstances l'ont empêché pendant longtemps. Alors maintenant, nous profitons au maximum du temps que nous avons", a-t-elle ajouté.

Et nous leur souhaitons que ce puisse être effectivement le cas et qu'ils puissent rattraper le temps perdu.

Advertisement