Elle "loue" son mari pour 40 £ de l'heure à toute personne ayant besoin d'un travail domestique : c'est un succès

Baptiste

04 Novembre 2022

Elle
Advertisement

On sait qu'il y a toujours quelques travaux à faire dans la maison, n'est-ce pas ? Qu'il s'agisse de réparer une prise de courant ou de monter une armoire, la vérité est que tout le monde n'est pas apte à faire de telles choses efficacement. Le travail manuel a toujours été l'apanage des hommes, et bien que ce ne soit plus le cas, une femme a eu une idée brillante pour "exploiter" les talents de bricoleur de son mari. À une époque où le travail doit être inventé, ce couple a créé l'entreprise idéale : "Je loue mon mari pour des petits travaux". L'idée est venue de la femme de l'homme, qui a voulu faire preuve d'ironie pour faire la publicité de leur activité naissante. Aucun des deux n'imaginait que les choses pourraient se passer aussi bien !

via Facebook / Rent my handy husband

Advertisement

Any ideas what it’s going to be?

Pubblicato da Rent my handy husband su Venerdì 14 ottobre 2022

Laura Young, 38 ans, de Milton Keynes, a eu une idée bizarre mais gagnante pour gagner un peu plus d'argent : "louer" son mari pour 40 livres sterling de l'heure, ou 250 £ pour une journée entière de travail. Son mari James a toujours été très doué pour les travaux manuels à la maison et Laura a pensé qu'elle pourrait offrir l'aide de son mari à toute personne incapable de monter des rideaux, des meubles, de tondre la pelouse ou toute autre tâche de ce genre. Au départ, ni l'un ni l'autre ne croyait que l'idée pouvait vraiment fonctionner, mais James a été agréablement surpris de décrocher son premier emploi en un seul jour. À ce jour, le couple est tellement débordé qu'il a dû renoncer à certains clients et réduire son horaire hebdomadaire.

 

The team!! Discount available to: Over 65’s Disabled Carer’s Universal credit *proof of eligibility required* www.rentmyhandyhusband.co.uk

Pubblicato da Rent my handy husband su Giovedì 30 giugno 2022

Étant donné que James est très doué pour le bricolage et les petits travaux, notamment la décoration manuelle, la pose de moquette et de carrelage, Laura a décidé de rendre publiques ses compétences sur Facebook et sur le canal Nextdoor, un réseau social créé spécialement pour que les personnes d'un même quartier puissent entrer en contact les unes avec les autres et s'entraider. James s'occupe de la réalisation des travaux, tandis que sa femme Laura gère les rendez-vous et les réseaux sociaux. Pour la période de Noël, ils ont décidé de proposer un service supplémentaire : l'installation de lumières extérieures et intérieures. Les rendez-vous avec les clients sont si nombreux que James a dû quitter son ancien emploi et est désormais bricoleur à plein temps, du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h, tandis que Laura a dû se réinventer en tant que mère au foyer afin de s'occuper de leurs trois enfants, dont deux sont autistes.

 

Advertisement

James a également été diagnostiqué autiste quatre ans avant de commencer cette activité et son grand-père, ingénieur nucléaire, présentait probablement lui aussi des troubles du spectre autistique. Laura a confirmé que son mari est capable de se concentrer très bien sur des projets qui demandent de la construction et une bonne dose de dextérité manuelle : "Il est vraiment doué pour construire des choses et il ne regarde jamais les instructions. J'ai donc pensé que ce serait une activité qu'il pourrait faire". Elle a ajouté : "Il a un esprit très méthodique et peut penser différemment. Il voit les choses autrement."

Le couple a même reçu des demandes de travail d'autres villes : "Nous avons eu des demandes aussi loin que Manchester. Nous leur avons dit qu'il serait peut-être plus pratique de trouver quelqu'un plus près d'eux en raison des coûts supplémentaires, mais bien sûr, nous l'aurions fait !"

En outre, le couple offre également des réductions aux personnes travaillant dans le secteur de la santé, aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux personnes porteuses d'un handicap, aux soignants et aux allocataires sociaux : "Nous savons ce que c'est que d'être parents d'enfants ayant des besoins particuliers et nous savons ce que c'est que de lutter pour gagner de l'argent et de devoir économiser. Une initiative louable, ne pensez-vous pas ?

Advertisement