Les serveurs chassent un sans-abri qui demandait un verre d'eau : une femme l'invite à déjeuner avec elle

Baptiste

28 Octobre 2022

Les serveurs chassent un sans-abri qui demandait un verre d'eau : une femme l'invite à déjeuner avec elle
Advertisement

Dans presque toutes les grandes villes du monde, la présence des sans-abri est manifeste et ne cesse de souligner combien les distances sociales s'accroissent au fil des ans. Que ce soit par choix ou par malchance, peut-être à cause d'un investissement qui a mal tourné, ceux qui se retrouvent à dormir dans la rue devraient recevoir la sympathie des plus "chanceux". Mais malheureusement, de nombreuses personnes se méfient des sans-abri et préfèrent détourner le regard lorsqu'elles en rencontrent un. La femme de cette histoire, heureusement, n'appartient pas à cette catégorie de personnes et n'a pas manqué une occasion de montrer son soutien à un sans-abri qui avait été chassé d'un restaurant simplement pour avoir demandé de l'eau.

via Godvine

Advertisement

Pexels / Timur Weber / Not the actual photo

Demander un verre d'eau dans un bar par une journée chaude ne peut être considéré comme un délit, n'est-ce pas ? Pourtant, un sans-abri assoiffé a été refoulé par le personnel d'un restaurant buffet texan pour en avoir demandé un. L'homme, naturellement dépité d'avoir été prié de partir, est resté assoiffé près du restaurant, ne sachant pas vraiment quoi faire. Les serveurs l'avaient renvoyé parce qu'il ne serait pas en mesure de payer son verre d'eau. Une femme a été consternée par cette scène et a décidé d'intervenir pour aider l'homme en détresse.

Esmene Bongais-Navarro, une Texane née aux Philippines, était habituée à travailler avec les sans-abri et n'était certainement pas intimidée par la situation. C'est alors qu'Esmene a invité l'homme assoiffé à entrer dans le restaurant avec elle et à s'asseoir pour manger quelque chose ensemble.

Pexels / Timur Weber / Not the actual photo

Le sans-abri avait simplement soif et ne pouvait espérer rien de mieux qu'un verre d'eau ; la femme, en revanche, lui avait donné bien plus : un repas complet dont il a savouré chaque bouchée. L'homme gardera certainement longtemps le souvenir de ce déjeuner avec Esmene. De plus, les mêmes serveurs qui l'avaient éconduit peu de temps auparavant ont dû le servir comme ils servaient tous les autres clients, bien sûr. Une petite vengeance que le sans-abri a savourée, au moins autant que la délicieuse nourriture qu'il a réussi à manger ce jour-là.

Le geste d'Esmene est sans aucun doute un geste de grand altruisme, qui réchauffe le cœur et qui, nous l'espérons, servira d'exemple à tous : si on a la possibilité d'aider son prochain, pourquoi ne pas le faire ? Nous nous en porterons mieux et les autres aussi.

Advertisement