Il place une fausse contravention sur la vitre de sa voiture pour se garer n'importe où : sa voiture est saisie

Baptiste

14 Octobre 2022

Il place une fausse contravention sur la vitre de sa voiture pour se garer n'importe où : sa voiture est saisie
Advertisement

Lorsqu'on conduit, il faut toujours avoir un œil attentif sur son environnement afin d'éviter des conséquences désagréables pour soi-même et les autres. La grande majorité des automobilistes s'attachent davantage à chercher comment ne pas recevoir de contravention qu'à respecter les règles et à être prudent dès le départ. Il peut arriver que l'on reçoive une contravention pour stationnement abusif, mais cela ne signifie pas que cela doive devenir une habitude d'occuper deux places ou de se garer sur un passage pour piétons, par exemple. Mais un homme semble avoir trouvé l'idée du siècle pour éviter à tout prix une contravention et, par conséquent, se garer n'importe où sans risquer de subir des conséquences. Plus ou moins.

Advertisement

Flickr / Qfamily / Not the actual photo

L'homme de cette histoire a mis au point un plan pour le moins ingénieux afin d'éviter de recevoir une amende chaque fois qu'il ne trouvait pas de place de stationnement réglementaire et décidait de se garer n'importe où. L'idée était très simple : l'homme avait créé une fausse contravention, en tous points identique à une vraie, trompant ainsi même le plus expérimenté des agents de la circulation. Avec un PV déjà placé sur le tableau de bord de la voiture, l'homme pensait qu'aucun autre policier ne l'approcherait pour lui dresser une nouvelle amende, et encore moins pour vérifier de près le faux PV. Mais malheureusement pour lui, il avait tort. Bien que la ruse ait fonctionné pendant un certain temps, sa supercherie a fini par être découverte.

Des policiers, en effet, se sont approchés de sa voiture garée dans une zone de stationnement interdit, en remarquant le ticket posé sur le pare-brise déjà tôt le matin. Après avoir vérifié le reçu, les deux agents ont immédiatement eu des soupçons et ont remarqué un détail : l'amende avait été remplie au crayon.

Pxhere / Not the actual photo

Les agents ont alors procédé à un contrôle auprès du bureau des infractions routières qui, peu après, a confirmé leurs soupçons : le document était un faux. À ce moment-là, les agents de police ont dû procéder conformément au règlement et faire en sorte que le véhicule de l'homme soit embarqué. Nous ne savons pas quelle a été la réaction de l'automobiliste fourbe, mais nous espérons qu'il a retenu la leçon.

 

Advertisement