x
Elle devient accro aux retouches esthétiques…
Il se gare en occupant deux espaces en même temps : il retrouve sa voiture entourée d'une file de caddies

Elle devient accro aux retouches esthétiques des lèvres : "Elles me donnent plus confiance en moi"

13 Août 2022 • Par Baptiste
1.502
Advertisement

À l'ère des médias sociaux, il est normal de vouloir être séduisant, c'est pourquoi les gens utilisent des filtres photo ou ont recours à une petite retouche esthétique pour paraître sous leur meilleur jour. Par exemple, depuis quelques années, il est à la mode de recourir au filler : il s'agit d'injections faites avec des aiguilles très fines pour rendre les lèvres plus pleines et plus séduisantes.

Une jeune femme a été tellement fascinée par le résultat sur son visage qu'elle a dépensé plus de 1 200 euros pour les garder ainsi.

via: DailyMail

Chanel Challacombe, 22 ans, originaire du Kent, en Angleterre, a commencé à se soumettre à cette pratique à l'âge de 20 ans et en est devenue dépendante dès la première injection. Désormais, l'étudiante en psychologie fait retoucher ses lèvres trois fois par an. Elle a déclaré qu'elle peut payer jusqu'à 350 EUR pour une seule séance, ce qui est plus que ce que certaines personnes paient en loyer.

Cependant, elle a également déclaré qu'elle ne s'inquiète pas pour l'argent car un de ses admirateurs, âgé de plus de 50 ans et financièrement aisé, n'a aucun problème à lui payer des traitements de beauté. Chanel a déclaré qu'elle a toujours eu une faible estime d'elle-même, surtout après avoir été harcelée à l'école par certains, mais la retouche des lèvres lui a redonné confiance.

De nombreux utilisateurs des médias sociaux l'ont toutefois sévèrement critiquée pour son apparence et l'argent qu'elle a investi, mais la jeune femme a déclaré avoir dépassé sa dépendance au jugement des autres et vouloir conserver son apparence actuelle. Sa famille est également contre, mais elle s'en moque.

Elle estime qu'elle a commencé à utiliser le traitement comme une méthode de défense. Son petit ami n'était pas d'accord et, lorsqu'elle a commencé, ils ont rompu. Après la rupture, elle a commencé à repulper de plus en plus ses lèvres et en est devenue accro. En Angleterre, certains proposent une réglementation limitant l'accès aux produits de comblement uniquement sur prescription médicale, mais Chanel n'est pas d'accord avec cette idée : "Une telle interdiction pourrait pousser davantage de personnes vers le marché noir", a-t-elle expliqué.

La jeune femme est consciente de sa dépendance et ne conseille donc pas aux autres filles de se soumettre à une telle démarche : "Quand on l'a, on se sent beaucoup mieux, mais quand ça s'estompe, on se sent beaucoup plus mal", a-t-elle confié.

Que pensez-vous de son choix ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci