"J'ai permis à ma fille de 15 ans de se faire tatouer en mémoire de son père : j'ai été critiquée mais ça m'importe peu"

Baptiste

14 Août 2022

Advertisement

Depuis de nombreuses années, nombreux sont ceux qui décident de se faire un ou plusieurs tatouages pour commémorer un événement important de leur vie, un être cher ou pour le simple plaisir d'avoir un beau dessin imprimé sur leur peau. Mais quel est le bon moment pour s'en faire un ? À quel âge est-il préférable de le faire et quand, au contraire, ne l'est-il pas ? Il n'y a pas de réponse précise à ces questions et beaucoup de choses dépendent de l'expérience de chacun. Mais que se passe-t-il si un adolescent demande à en avoir un dès l'âge de 15 ans ?

Nous ne savons pas quelle pourrait être votre opinion, mais pour la mère dont nous voulons vous parler, il est normal que, même jeune, on puisse décider d'en faire un. Elle l'a fait avec sa fille, mais bien qu'elle en soit heureuse et qu'elle ne le regrette pas du tout, elle a reçu beaucoup de critiques. 

via The Sun

Advertisement

My husband bungee corded my kid to the seat once. Not kidding. No lie. She was probably about 3-years-old and I had...

Pubblicato da Diana Register su Sabato 18 giugno 2022

Diana Register est mère de deux filles et, malheureusement, veuve d'un mari décédé trop tôt. Cette femme a fait parler d'elle sur le web pour avoir raconté une décision qu'elle a prise suite à une demande de sa fille. La jeune Kaitlyn, âgée de 15 ans, aurait demandé à sa mère si elle pouvait se faire un petit tatouage et la femme lui a immédiatement accordé la permission.

La raison était liée à la disparition de son père. Alors qu'elle n'avait que 13 ans, une mauvaise maladie l'avait séparée de son père et elle et sa sœur avaient beaucoup souffert, mais grâce au soutien de sa mère, elles avaient réussi à surmonter une période très triste de leur vie. Environ deux ans après la perte, Kaitlyn a demandé à sa mère un dessin sur sa cheville en souvenir de son père.

Pexels - Not the actual photo

Sa grande sœur Savanna avait déjà fait quelque chose de similaire, en tatouant les chiffres romains présents sur l'insigne de son père, et selon toute vraisemblance, Kaitlyn voulait faire la même chose.

"Ces chiffres représentaient plus qu'un simple badge d'identification", a-t-elle confié, "ils sont devenus le symbole de la force, du courage et de la ténacité qui ont caractérisé mon mari pendant sa maladie. Il s'est battu jusqu'à la fin et n'a jamais abandonné, poursuit-elle, j'ai également demandé à ce que l'on me tatoue la trace des battements de son cœur, c'est une façon de le garder avec moi et de sentir que son cœur bat toujours fort même s'il n'est plus avec nous.

Advertisement

Comment dire non à une telle demande, alors ? Diane ne l'a pas fait, mais a reçu beaucoup de critiques de la part de ceux qui ont entendu l'histoire. Elle ne semble pas en être touchée et reste convaincue d'avoir fait le bon choix.

Et vous, qu'en pensez-vous ? A-t-elle eu tort ou a-t-elle bien fait ?

Advertisement