x
Elle accepte ses poils et se laisse…
Un garçon de 9 ans est victime de harcèlement à cause de sa passion pour la broderie : son père lui offre une machine à coudre Elle travaille dans un bureau depuis trois ans, mais démissionne parce qu'on lui interdit de manger un sandwich :

Elle accepte ses poils et se laisse pousser la barbe : "J'ai appris à l'aimer et maintenant je me sens à l'aise"

13 Août 2022 • Par Baptiste
1.241
Advertisement

Le plaisir de prendre soin de son corps et de sa personne est une chose que beaucoup de gens partagent. On va chez le coiffeur, chez l'esthéticienne, dans divers centres de beauté afin d'être en accord avec son physique et aussi pour paraître beau et intéressant aux yeux des autres. Souvent, cependant, on court le risque de se sentir prisonnier de clichés et de normes précises qui sont très éloignés et, bien que l'on essaie de les suivre en tout point, ils ne nous conviennent tout simplement pas.

C'est ce qui est arrivé à la femme dont nous voulons vous parler. Pendant des années, elle était insatisfaite de l'excès de poils qui poussait sur son visage et a essayé de s'en débarrasser, mais elle a ensuite décidé de l'accepter et de commencer à vivre avec. Découvrons son histoire.

via: The Sun

Dakota Cooke est une femme de 30 ans qui vit à Las Vegas et, après une longue période pendant laquelle elle a essayé de cacher l'excès de pilosité qui caractérise son visage, elle l'a finalement accepté. Une décision qui l'a rendue beaucoup plus calme et plus confiante, mais il n'en a pas toujours été ainsi.

"J'ai commencé à prendre conscience de la pilosité excessive sur mon visage alors que je n'avais que 13 ans, raconte-t-elle. Je ne comprenais pas trop ce que c'était, mais j'ai commencé à suivre différents traitements pour la réduire. Au début, ce n'était que des poils couleur pêche, mais petit à petit, ils sont devenus beaucoup plus foncés et j'ai commencé à aller chez l'esthéticienne pour les faire épiler. Malheureusement, la situation n'a pas du tout changé, au contraire".

Selon son récit, tous les traitements, plus ou moins douloureux, ont été inutiles et la seule chose qu'elle a pu faire pour garder la situation sous contrôle était de se raser. Une routine qu'elle appliquait deux fois par jour.

"Quand je devais aller au travail, je me rasais le matin et ensuite pendant ma pause déjeuner. Je ne voulais pas que mes poils se voient, ils étaient toujours plus foncés et ce n'était pas joli' - du moins jusqu'à ce que quelque chose change. Après plusieurs examens médicaux avec des tests, des visites chez l'endocrinologue et bien d'autres choses encore, Dakota a réalisé avec les médecins que la seule explication plausible était qu'elle souffrait d'un trouble des glandes surrénales, mais personne n'a pu trouver une thérapie définitive pour le résoudre. À ce stade, il y avait deux possibilités : continuer à se raser ou opter pour la pousse de sa barbe. La deuxième solution a été choisie.

Un chemin vers l'acceptation qui trouve également son origine dans un échange avec un de ses amis. Lors d'une fête à laquelle ils assistaient tous les deux, elle a appris qu'il travaillait dans un cirque et que cela était très intéressant. Sans trop y réfléchir, elle a eu l'idée de l'utiliser pour créer un personnage. C'est ainsi que Dakota - la femme à barbe - est née.

Advertisement

"Au début, ce n'était pas facile et c'était très contrariant de se laisser pousser la barbe", dit-elle, "j'étais anxieuse et gênée quand quelqu'un devait prendre des photos de moi pour le spectacle, mais petit à petit, j'ai appris à l'aimer et maintenant je suis sereine. Je dois également remercier ma famille et mes amis pour tout cela."

Il est certain que l'hirsutisme n'est pas une condition facile à vivre, mais Dakota a atteint l'équilibre au terme d'un long et difficile parcours et est devenue un exemple pour ceux qui sont incapables d'accepter les particularités de leur corps, qui s'efforcent de changer, mais restent constamment insatisfaits. Autant regarder avec bienveillance ses propres forces et faiblesses, sans craindre ce que les autres peuvent penser.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci