Cette petite est atteinte du syndrome des cheveux indomptables : "jusqu'à 12 mois, ils étaient normaux mais ensuite ils sont devenus hirsutes"

Laura

09 Août 2022

Cette petite est atteinte du syndrome des cheveux indomptables :
Advertisement

Les soins capillaires sont un moyen de se sentir bien. Lorsque nous allons chez le coiffeur, nous nous sentons choyés et, une fois coiffés, nous sommes également plus beaux. C'est vrai pour presque tout le monde, mais saviez-vous qu'il existe des personnes qui ne peuvent absolument pas "dompter" leurs cheveux ? Nous ne parlons pas ici de boucles vaporeuses impossibles à coiffer, mais d'un véritable syndrome qui touche très peu de personnes dans le monde. A ce jour, on compte une centaine de cas, et c'est une caractéristique grâce à laquelle on ne court pas le risque de perdre ses cheveux.

Cependant, il s'agit certainement d'une caractéristique très sympathique, surtout lorsqu'elle touche de jeunes enfants qui, à première vue, ont l'air extrêmement attachants. Layla Davis, une petite fille de 17 mois qui ressemble à un mignon petit lion, en sait quelque chose. Nous vous parlons d'elle.

via Mirror

Advertisement

Layla Davis, une fillette de 17 mois vivant à Great Blakenham, dans le Suffolk, a une particularité : ses cheveux sont indomptables et impossibles à peigner. Exactement. La petite fille souffre d'une véritable pathologie qui, heureusement, n'entraîne pas de problèmes de santé. C'est simplement que ses cheveux très blonds ne peuvent être coiffés et restent dans la position qu'ils préfèrent.

Sa mère Charlotte Davis, âgée de 28 ans, a déclaré dans une interview que sa fille est spéciale justement à cause de ses cheveux. "J'aimerais qu'elle puisse s'accepter telle qu'elle est, dit-elle, j'aimerais qu'elle comprenne qu'elle est belle comme elle est et que la diversité n'est pas une mauvaise chose. Jusqu'à l'âge de 12 mois, ses cheveux étaient très doux, puis il y a eu la "transformation".

En effet, comme l'expliquent les spécialistes, ce type de syndrome ne survient généralement pas à la naissance, mais se manifeste quelques mois plus tard. Ensuite, il disparaît dans la plupart des cas de manière tout à fait naturelle, une fois la puberté atteinte.

 

Advertisement

Compte tenu de sa rareté, les photos de Layla, postées sur sa page Instagram - un réseau social naturellement géré par sa mère - ont fait des adeptes, faisant d'elle une petite star. De nombreux utilisateurs ont laissé un commentaire, une appréciation et un témoignage de situations similaires. Tous, en tout cas, s'accordent à dire que cette petite fille est magnifique et que le cœur se remplit de joie en regardant son petit visage encadré par une "crinière ébouriffée".

Vous pensez que ce n'est pas vrai ? L'avez-vous bien regardée ?

Advertisement