x
Elle ne se sent pas à l'aise dans un…
Il quitte son poste de soudeur pour devenir manucure : un garçon défie les stéréotypes et réussit Une serveuse en pleurs s'emporte après que 11 personnes aient quitté le restaurant sans payer l'addition de 220 $

Elle ne se sent pas à l'aise dans un corps de femme et décide de se faire opérer : deux ans plus tard, elle le regrette

05 Août 2022 • Par Laura
2.198
Advertisement

Certaines personnes ne se sentent pas à l'aise dans le corps que la nature leur a donné. Nous ne parlons pas seulement de physionomie et d'esthétique, où quelques kilos en trop ou l'inverse empêchent de se sentir bien dans sa peau, mais nous faisons référence à quelque chose de plus profond encore. Il y a des hommes, par exemple, qui préfèrent vivre dans un corps de femme et des femmes qui sont intéressés par l'inverse.

Un sujet très délicat et débattu qui a toujours divisé la société. Il y a ceux, en effet, qui ne prêtent pas trop d'attention à ces choses, encourageant les gens à faire ce qui les rend vraiment heureux et ceux, inversement, qui ne peuvent tout simplement pas en comprendre les raisons. La protagoniste de cette histoire a été confrontée à l'insécurité liée au genre et a traversé une période très compliquée de sa vie. Nous vous parlons de Sam.

via: Daily Mail

Sam Wise, une jeune femme de 26 ans originaire des Midlands, en Angleterre, a raconté son histoire pour sensibiliser le public à un sujet très important : la transition de genre. Bien qu'il y ait des hommes et des femmes qui ne veulent même pas en entendre parler, il y a ceux qui font de leur mieux pour aider les personnes qui ne sont pas satisfaites de leur masculinité ou de leur féminité. Sam, depuis ses 21 ans, ne s'est jamais sentie complètement à l'aise en tant que femme et s'est posé quelques questions.

"Quand j'étais adolescente, j'ai senti que quelque chose n'allait pas", raconte-t-elle. "Je n'avais pas des attitudes complètement masculines, mais pas féminines pour autant, alors j'ai commencé à me renseigner. Je voulais trouver un moyen de me sentir heureuse et j'ai décidé d'en parler à mon médecin. Il m'a conseillé d'aller à la clinique pour en parler à des spécialistes et je l'ai fait".

La jeune fille a essayé de contacter le Service national de santé, mais les listes d'attente dépassant deux ans, elle a opté pour un établissement privé. En économisant l'argent nécessaire, Sam a pris rendez-vous pour la première visite et a commencé à exprimer son malaise. En très peu de temps, elle est arrivée à la conclusion qu'elle se sentait plus à l'aise en tant qu'homme et a amorcé son changement.

Au fil des traitements et des interventions chirurgicales, la femme est parvenue à un équilibre qui, toutefois, s'est rompu seulement deux ans après.

"Au bout de deux ans environ, j'ai commencé à ressentir des douleurs physiques et à regretter le choix que j'avais fait", raconte la jeune femme, "Je n'étais plus aussi convaincue de la décision que j'avais prise, mais je ne voulais pas revenir en arrière". La seule chose à faire à ce moment-là était d'accepter mon nouveau corps, les changements qui s'étaient produits et de poursuivre ma vie. Heureusement, j'ai toujours eu ma famille à mes côtés. Ils ne m'ont jamais laissée seule et ont essayé de m'aider de toutes les façons possibles et cela m'a fait du bien."

Advertisement

Une situation particulière qui l'a mise à rude épreuve, mais qui l'a aussi amenée à faire quelque chose pour les autres. Sam a fait connaître son histoire pour aider ceux qui, comme elle, se trouvent dans une phase de transition et ne savent pas comment s'en sortir. La chose qu'elle conseille le plus est de suivre une thérapie, surtout pas courte et précipitée, afin de bien comprendre ce que l'on veut. Une fois cette étape franchie, un chemin de transformation peut être entamé, mais il vaut mieux d'abord ne pas se précipiter, comme elle l'a malheureusement fait.

Mais nous savons que les erreurs peuvent aussi avoir des conséquences positives, et pour Sam, ce fut le cas. Sans compter qu'elle a offert son expérience pour aider les autres et a fait un beau geste d'altruisme.

 

 

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci