Un enfant choisit de perdre à un jeu pour accompagner son meilleur ami autiste jusqu'à la ligne d'arrivée

Laura

01 Août 2022

Un enfant choisit de perdre à un jeu pour accompagner son meilleur ami autiste jusqu'à la ligne d'arrivée
Advertisement

La plupart des parents d'enfants nés avec des troubles du spectre autistique (TSA) éprouvent souvent des difficultés lorsque leur enfant est placé dans de nouvelles situations sociales, comme le premier jour d'école ou une simple fête d'enfants, car le petit peut se sentir mal à l'aise. Tous les enfants ne seraient pas en mesure de comprendre ces réactions et cela pourrait aboutir à quelque chose de désagréable, comme l'isolement de l'enfant parce qu'il est incompris. Mais heureusement, l'autisme n'est plus un sujet tabou de nos jours et de plus en plus de personnes commencent à comprendre et à respecter les besoins des personnes concernées.

via Instagram/ rangel_karla

Advertisement

Instagram / rangel_karla

C'est ce que démontre une vidéo récemment devenue virale, montrant l'histoire de Mateo, un enfant autiste qui, au milieu d'une fête d'anniversaire, s'est senti peu rassuré lors de l'une des activités ludiques organisées.

Lorsque l'animateur a demandé aux enfants de s'approcher d'un mur bleu, Mateo ne savait pas quoi faire et se sentait perdu. Heureusement, son meilleur ami Léon était là pour l'aider.

Instagram / rangel_karla

"C'est la fête d'Ornella et tous ces enfants sont ses camarades de classe. Comme vous pouvez le voir sur les images, Mateo partageait et suivait les instructions des animateurs de la fête. Cependant, je ne vais pas parler de la progression sociale de Mateo", a écrit sa maman, Karla Rangel, dans un post sur Instagram accompagné de la vidéo de la fête.

"Lorsque l'animateur a demandé de se rendre vers le mur bleu, Mateo s'est retrouvé au milieu de l'avalanche d'enfants et ne savait pas quoi faire, Léon (son meilleur ami) lui a tenu la main pour qu'il ne tombe pas, a attendu et l'a ensuite guidé jusqu'à la ligne d'arrivée. Léon ne se souciait pas de perdre la course, il n'avait aucun intérêt à finir premier. La seule chose qui l'inquiétait était que son petit ami Mateo ne se blesse pas".

Advertisement

"Mateo est dans la même école depuis deux ans, ces enfants l'ont vu progresser, mais ils l'ont aussi vu pleurer ou faire une crise. Avec lui, ils ont appris que l'autisme existe, que la personne qui en est prisonnière veut être acceptée, aimée, comprise et valorisée. Ces enfants ne connaissent pas les brimades ou la méchanceté, mais ils apprennent l'amour, l'inclusion, l'acceptation et la tolérance", poursuit Karla.

"Léon m'a donné une grande leçon de vie : nous naissons tous pleins d'amour, la haine s'apprend au fur et à mesure", conclut la maman de Mateo. Nous ne pourrions être plus d'accord.

Advertisement