Le directeur exige que l'employé se rende au bureau pendant son jour de congé, mais il refuse : "Je suis au cinéma"

par Baptiste

31 Mars 2022

Le directeur exige que l'employé se rende au bureau pendant son jour de congé, mais il refuse : "Je suis au cinéma"
Advertisement

Qui ne s'est pas retrouvé à devoir faire du travail supplémentaire parce que "dire non aux patrons" n'est même pas une option ? C'est un comportement qu'il faut éviter autant que possible et l'homme de cette histoire, "OnlyFansMod" sur Reddit, s'est montré parfaitement à la hauteur. Pendant son jour de congé, sa supérieure lui a écrit pour qu'il se présente au travail dès que possible, car il y avait un besoin urgent de couvrir le poste d'un autre employé malade. La directrice a exigé qu'un de ses employés vienne sauver la situation pendant sa soirée de congé, sans offrir de compensation adéquate ou de reconnaissance en retour, mais en fulminant du haut de sa prétendue supériorité.

L'employé, comme on peut l'imaginer, ne s'est pas présenté au travail, mais des captures d'écran de leur conversation se sont retrouvées en ligne

via Reddit

Advertisement
Pexels / Not the actual photo

Pexels / Not the actual photo

Non seulement la responsable en question a exigé qu'un de ses employés soit présent immédiatement pendant son jour de congé, mais elle s'est également adressée à lui de manière désobligeante. Elle n'imaginait pas, peut-être, que toute la conversation se retrouverait en ligne. Voici le premier message que l'employé a reçu vers neuf heures du soir :

"Salut ! Pourrais-tu venir travailler, s'il te plaît ? Nous avons essayé de te contacter sur tes autres réseaux sociaux mais tu n'étais pas joignable. Nous avons besoin d'urgence que tu viennes couvrir le poste d'un collègue qui s'est fait porter pâle. Peux-tu me rappeler ?".
L'employé a répondu après quelques minutes comme suit : "C'est mon jour de congé, je ne pourrai pas venir travailler ce soir, j'ai d'autres projets".
La responsable a clairement insisté, disant qu'elle était en manque de personnel, ce à quoi l'employé a répondu très clairement :

"Doublez ma rémunération et donnez-moi lundi comme jour de congé et je serai là dans une heure".

Advertisement
Pexels / Not the actual photo

Pexels / Not the actual photo

La responsable a répondu, agacée, qu'ils le paieraient comme d'habitude et qu'ils envisageraient peut-être de le remercier d'une autre manière à l'avenir. En bref, l'homme devait renoncer à sa soirée libre dans un délai très court et sans la moindre reconnaissance. Le travailleur a répondu qu'il allait au cinéma pour voir Batman et qu'il allait bientôt éteindre son téléphone portable. À ce moment-là, le manager a explosé de rage et a qualifié le comportement de l'employé d'"inacceptable". Comme si cela ne suffisait pas, elle a continué à exiger que l'employé vienne travailler immédiatement et lui a finalement donné "20 dollars supplémentaires" comme compensation. L'employé a clairement refusé la proposition : "Je ne viendrai pas pour 20 dollars de plus, le film va bientôt commencer et dans 10 minutes j'éteindrai mon téléphone portable. Il n'est pas raisonnable de ta part de me faire de telles demandes".

À ce moment-là, le ton de la discussion s'est encore dégradé jusqu'à des menaces de licenciement de la part de la directrice. La conversation a pris une mauvaise tournure lorsqu'elle a commencé à accuser l'employé : "Tu as gâché une opportunité, j'espère que tu le sais. Maintenant, je suis obligée de couvrir moi-même le poste, toute la nuit, et tu sais très bien à quel point je ne peux pas le supporter. Ne me demande pas de faveurs à l'avenir." Pour aggraver les choses, la manager lui a envoyé : "Et je viens de vérifier... ils ne font pas Batman aussi tard ! Tu ne fais que m'ignorer !"

Aux menaces de licenciement, l'employé a répondu sans détour : "Je m'en fiche que tu me vires. Je viens d'avoir le manager de mon second travail au téléphone, qui a accepté de prolonger mes heures. C'est mon jour de congé ! Mon uniforme et mes outils seront envoyés par la poste au bureau. Merci !"

Comment pensez-vous que l'employé s'est comporté dans cette situation ? À votre avis, la manager avait-elle le droit d'exiger son arrivée immédiate au bureau, même si c'était son jour de congé ?

Advertisement