Elle traite mal le propriétaire d'un restaurant en pensant qu'il est serveur : elle est obligée de payer 4 000 $ - RegardeCetteVideo.fr
x
Elle traite mal le propriétaire d'un…
Elle publie la photo d'une caissière tenant un bébé dans ses bras pour motiver d'autres mères, mais elle suscite la controverse Il a 24 ans, elle en a 61 : ensemble, ils veulent avoir un bébé par le biais d'une mère porteuse

Elle traite mal le propriétaire d'un restaurant en pensant qu'il est serveur : elle est obligée de payer 4 000 $

19 Janvier 2022 • Par Baptiste
10.814
Advertisement

Les règles de savoir-vivre ne sont pas à la portée de tout le monde ; même si nos parents nous ont enseigné les lois fondamentales du bon comportement à l'extérieur de la maison, la politesse, les bonnes manières, l'empathie et le respect des autres, il arrive que ces valeurs si importantes pour vivre tranquillement avec les autres soient complètement étrangères à la moitié du monde qui nous entoure. En bref, de nombreuses personnes continuent à se comporter de manière impolie lorsqu'elles interagissent avec d'autres personnes en dehors de leur foyer.....

L'histoire que nous voulons vous raconter aujourd'hui a été postée anonymement sur Reddit par le propriétaire d'un restaurant, qui a raconté aux utilisateurs qu'un jour, des clientes un peu particulières sont entrées dans son restaurant ; un groupe de femmes hautaines, menées par une dame plutôt désagréable, qui prétendait connaître le propriétaire du restaurant et voulait donc prendre une table sans réservation. L'homme, confus et irrité à ce moment-là, avait trois choix : il pouvait les mettre à la porte, céder et leur donner une table, ou les laisser s'asseoir et se venger à sa manière. Il a choisi la troisième option.

Voici ce qu'il a raconté sur Reddit et comment les choses se sont passées, en résumé :
Un soir, un groupe de six femmes est entré. Cinq d'entre elles semblaient avoir encore la vingtaine et la chef du groupe semblait avoir elle aussi la vingtaine. La meilleure théorie était qu'elle était l'une des quatre autres grandes sœurs ou peut-être une sœur issue de la sororité des nouvelles venues à l'université. Quand elle est arrivée, elle m'a dit qu'elle avait besoin d'une table pour six. J'ai répondu : "Bien sûr, puis-je avoir le nom sur la réservation ?". Elle m'a regardé et m'a dit "oh, je n'en ai pas fait mais ce n'est pas grave parce que le propriétaire est un de mes amis personnels, il a dit qu'il a toujours une ou deux tables qu'il garde libres pour des invités spéciaux et il a dit que nous pouvons en avoir une ce soir". C'est généralement le cas pour de nombreux restaurants de renom et, dernièrement, je le fais aussi, mais je n'avais aucune idée de qui était cette femme et elle ne m'a certainement jamais parlé de tout cela.

Elle a ensuite dit à voix haute à l'une des autres filles de prendre une photo de moi, qu'elle parlerait au propriétaire et qu'elle s'assurerait que je nettoie les toilettes sinon je serais renvoyé avant la fin de la semaine, en me disant, avec ses propres mots : "Ecoutez, vous pouvez nous donner une table ou je peux vous rendre la vie très difficile, ça ne vaut pas la peine de perdre votre travail".

À ce moment précis, le propriétaire du restaurant a eu la brillante idée de se venger d'elle et de son groupe de filles, il a d'abord demandé une carte de crédit et une pièce d'identité valide à garder par précaution pour tout le dîner, puis il a laissé les femmes s'asseoir à la table VIP (qui avait un menu spécial et un coût de réservation et de consommation de base de 1000 $) et a commandé boisson après boisson, nourriture après nourriture, jusqu'à ce qu'elles soient particulièrement ivres.

Au moment de l'addition, la femme qui avait dit connaître le propriétaire s'est approchée de lui et lui a demandé combien ils devaient payer : environ 232 dollars chacun, taxe et pourboire compris, auxquels il fallait ajouter les 1000 dollars de base pour manger à la table VIP, sans compter que l'homme n'avait pas encore inscrit sur la liste des paiements les trois premières tournées de boissons alcoolisées, payées par la femme qui avait proposé de payer aux autres, et les plats d'huîtres d'une valeur de 120 dollars par commande individuelle. En bref, ces cinq femmes auraient dû payer une facture totale d'environ 4 000 $ entre une chose et l'autre !

Bouleversées, elles ont menacé le propriétaire, qu'elles pensaient n'être qu'un serveur, pour revenir le lendemain, la queue entre les jambes, en compagnie du père d'une des filles, qui était consterné par ce que sa fille et ses amies avaient fait et par la somme d'argent qu'elles avaient gaspillée d'une manière aussi inconvenante.

C'est bien fait pour elle, non ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci