x
Il fait un travail tellement "ennuyant"…
Elle installe une porte dans la chambre de son fils mais le mari n'en veut pas : une dispute éclate Un nouveau-né de 6,5 kg et de 57 centimètres est né : un record

Il fait un travail tellement "ennuyant" qu'il est indemnisé à hauteur de 40 000 euros

14 Janvier 2022 • Par Baptiste
2.086
Advertisement

Combien d'entre vous se sont déjà ennuyés au travail ? Nous avons tous déjà eu une journée ennuyante, en fonction de la quantité de travail que nous avons à faire. Frédéric Desnard, lui, est un homme qui a vécu cet "ennui" de manière très particulière, au point d'être prisonnier d'un état de profonde dépression qui a eu des conséquences très graves pour lui.

Dans le cas de Desnard, il ne s'agissait donc pas vraiment d'un simple "ennui". Ce qui est sûr, c'est que l'homme se sentait frustré et presque invisible pour son entreprise, et cet état d'esprit a profondément miné son état de santé. Parmi les conséquences à long terme, le licenciement de Desnard en 2014. À partir de là, Desnard a commencé à porter plainte et en 2020, il a finalement été indemnisé à hauteur de 40 000 €.

via: Le Monde

Apprenons la solidarité aux petits en 2019... afin qu’ils puissent rappeler plus tard, ces bases de la bienveillance primordiales, aux grandes personnes !

Pubblicato da Frederic Desnard su Martedì 1 gennaio 2019

Nous nous sommes tous sentis prisonniers d'un travail répétitif et ennuyeux au moins une fois dans notre vie, mais heureusement, tous ceux qui font l'expérience de ce désagrément ne se retrouvent pas dans un état de dépression profonde. Desnard, malheureusement, s'ennuyait tellement qu'il ne pouvait plus travailler, ce qui l'a conduit à accumuler une quantité exorbitante de travail qui le rendait littéralement malade. Ce dont Desnard a souffert était en fait l'exact opposé du burnout, c'est-à-dire l'épuisement qui survient souvent au travail.

 

😮 Frédéric Desnard llevó a juicio a su empleador porque tuvo "un agotamiento moral debido a la falta de carga de trabajo". Además, "se sentía avergonzado de cobrar por no hacer nada".

Pubblicato da Perú21.pe su Venerdì 19 giugno 2020

La situation s'est aggravée lorsque Desnard a été licencié en 2014 par Interparfums, son entreprise, après sept mois de maladie. En effet, l'état de santé de l'homme n'était pas des meilleurs : son avocat a rapporté que "l'ennui" lui avait causé une crise d'épilepsie au volant, ce qui l'a conduit à avoir un accident et à être dans le coma pendant plusieurs jours. Après cette série d'accidents graves, Desnard est officiellement malade. Pendant quatre ans, il n'a travaillé que 20 à 40 minutes par jour et il semblait que personne ne se souciait de lui, pas même s'il arrivait à l'heure ou non au travail.

Ses sentiments étaient un mélange de frustration et d'apathie : "Je n'avais plus l'énergie de faire quoi que ce soit. Je me sentais coupable et honteux de gagner un salaire pour rien. J'avais l'impression d'être invisible dans l'entreprise."

Advertisement

Interparfums a été condamné le 16 mars 2018 pour "harcèlement moral" par le juge sortant du tribunal du travail de Paris ; par la suite, le tribunal a accepté d'indemniser Desnard à hauteur de 40 000 €.

Aucun d'entre nous n'aimerait être à la place de Desnard, mais nous sommes sûrs qu'il y a beaucoup de gens comme lui qui attendent de sortir de ce "tunnel" sans fin.

Tags: WtfAbsurdesHistoires
Advertisement
Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci