Elle dit que sa voisine est "trop jeune" pour avoir sa propre maison et appelle la police

Baptiste

03 Novembre 2021

Elle dit que sa voisine est
Advertisement

Lorsque l'on décide de franchir le pas et d'acheter sa propre maison, la joie ne peut être contenue. Dommage que le moment très important de l'achat d'une maison à soi puisse être gâché par certains désagréments que nous ne voudrions jamais connaître, comme notamment ceux des voisins. Ces derniers peuvent être une véritable épine dans le pied dans certains cas, et l'histoire que nous allons vous raconter le confirme...

via Reddit

Advertisement

Unsplash/Not The Actual Photo

Une jeune femme anonyme a voulu raconter à Reddit son incroyable expérience avec une voisine trop curieuse après avoir enfin acheté sa propre maison, un moment décisif et excitant pour tout jeune qui, ayant atteint sa majorité, veut entrer dans le monde des adultes. Voici son histoire :

J'ai eu la chance d'acheter une maison. Pour seulement 15 000 dollars, et elle est plutôt bien. Elle n'avait pas besoin de beaucoup de travaux, à part un nouveau toit et des armoires à remplacer, mais mon père est charpentier, alors ce n'était pas très important. Le propriétaire précédent était un homme âgé qui est malheureusement décédé après avoir vécu dans la maison depuis bien avant ma naissance. J'ai finalement réussi à emménager il y a deux mois. C'était amusant d'en arriver là, mais il a fallu du temps pour s'habituer à vivre seule.

Trois semaines après avoir emménagée, j'étais en train de planter des fleurs pour le printemps et je voulais le faire avant que le sol ne gèle. Ma voisine, que j'appellerai Jane (elle a peut-être 50 ans ?), est sortie et s'est présentée. J'ai expliqué que je venais d'emménager et que je préparais mon jardin pour le printemps. Elle a dit que c'était bien que quelqu'un fasse quelque chose pour l'ancien propriétaire et m'a dit que c'était un quartier tranquille et que je ne devrais pas faire de fêtes la nuit. Je lui ai dit que je n'organisais pas de fêtes, mais que j'avais prévu d'organiser une pendaison de crémaillère à Thanksgiving bientôt. Elle a dit que c'était bizarre de faire une crémaillère alors que je suis encore locataire. Je lui ai dit que la maison est à moi. Elle ne m'a pas cru et est rentrée chez elle.

Wikimedia/Not The Actual Photo

La jeune femme de 20 ans a continué le récit :

La semaine dernière, j'étais dehors en train de peindre ma porte d'entrée, quand ma voisine s'est précipitée en hurlant que j'avais intérêt à avoir la permission de peindre la maison de quelqu'un d'autre. Je lui ai répété que la maison est à moi. Elle a commencé à crier que j'étais trop jeune pour acheter une maison et qu'elle allait contacter mon propriétaire. Je lui ai dit d'arrêter d'être et de me laisser tranquille. Elle a commencé à demander des preuves. Je lui ai dit que ce n'était pas ses affaires et de sortir de ma propriété. Elle a marché jusqu'au bord de sa cour et a appelé la police en disant que j'étais une squatteuse. Lorsque les agents se sont présentés, je leur ai montré mes documents et leur ai demandé de faire partir ma voisine de ma propriété.

Le lendemain, je parlais à mon père et lui demandais ce que je devais faire. Il a dit que j'étais stupide de me faire des ennemis parmi mes voisins et que je devais faire le dos rond autant que possible. Je n'avais pas l'impression d'avoir tort, mais mon père pense que si. Qu'est-ce que vous en pensez ?

Comment auriez-vous réagi face à cette voisine fouineuse si vous aviez été à la place de la jeune femme ?

Advertisement