Une femme vegan accuse le supermarché de l'avoir dupée : il lui aurait fait manger de la viande "à son insu" - RegardeCetteVideo.fr
x
Une femme vegan accuse le supermarché…
Une banque a déposé un milliard de dollars sur le compte d'une vieille dame à son insu Il retrouve un message vieux de 24 ans dans une bouteille en mer et retrouve son destinataire

Une femme vegan accuse le supermarché de l'avoir dupée : il lui aurait fait manger de la viande "à son insu"

20 Octobre 2021 • Par Baptiste
2.178
Advertisement

L'un des combats les plus féroces de la société contemporaine, que nous vivons tous, est la question de savoir s'il faut ou non manger de la viande ; est-ce éthique et respectueux de la vie animale et de l'environnement ou pas ? Il n'y a pas de réponse tranchée à cette question, seulement des ombres et des lumières, des avantages et des inconvénients qui ont conduit au fil du temps à diviser de plus en plus les gens en fonction de leurs choix alimentaires et de consommation : carnivores, végétariens ou même végétaliens. Et c'est précisément lune femme végane qui est au centre de cette histoire absurde d'accusation contre une chaîne de supermarchés qui semble l'avoir "trompée"...

via: Mirror UK

Elle s'appelle Heidi Marshman, elle vit en Australie et est une cliente régulière de la chaîne de supermarchés locale Coles, un géant de la distribution de toutes sortes de produits, notamment alimentaires. Heidi, qui est une végane convaincue, a publié sur Twitter une accusation contre Coles pour une raison assez incroyable : la femme, avec une photo publiée sous la légende, a affirmé que le supermarché "trompe" les végétaliens en leur faisant manger des aliments contenant de la viande en plaçant des sachets de poulet entre deux aliments véganes. Heidi explique que dans ce cas, elle était confuse et a mangé du poulet sans le vouloir pour cette raison : "Cher Coles, était-ce vraiment votre intention de mettre des produits non végétaliens en rayon entre deux produits végétaliens ? Je suis dégoûtée que vous veniez de m'inciter à acheter et à manger du poulet, alors que nous essayons tous si fort de sauver la planète. Vous ne vous souciez pas du tout de ça ?"

L'Australienne poursuit : "Les produits dédiés à ceux qui veulent protéger le monde, c'est-à-dire les produits véganes, devraient être dans une section spéciale afin qu'ils ne puissent pas être confondus avec les autres, ne pensez-vous pas ? Je pense qu'il est très clair qu'ils essaient de pousser les personnes ayant décidé de ne pas manger de viande à en consommer !"

Bien évidemment, la réponse officielle de la chaîne de supermarchés Coles ne s'est pas fait attendre, expliquant à Heidi Marshman que souvent, les nombreux magasins qu'ils ont disséminés sur le continent australien sont de petite taille et ne peuvent se permettre de différencier les différents produits alimentaires de toutes sortes dans les rayons ; souvent, donc, c'est au client de pouvoir simplement intercepter la nature, végane ou non, de l'aliment qu'il veut acheter en lisant attentivement ce qui est écrit sur l'emballage, avant de dénoncer le supermarché en question pour avoir "piégé" le client pour qu'il mange de la viande.

De toute évidence, le message de l'Australienne sur Twitter a suscité un vif intérêt. L'accusation de Heidi est-elle fondamentalement correcte et la chaîne de supermarchés devrait-elle faire preuve de plus d'attention envers ses clients, ou a-t-elle été beaucoup trop... extrémiste ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci