Cette femme a décidé d'arrêter de se raser le visage et de se laisser pousser la barbe : "De cette façon, je me sens plus féminine" - RegardeCetteVideo.fr
x
Cette femme a décidé d'arrêter de…
Elle a 36 ans, onze enfants et n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin : Deux chiens jouent avec le téléphone portable de leur maître et appellent accidentellement la police 16 fois en une demi-heure

Cette femme a décidé d'arrêter de se raser le visage et de se laisser pousser la barbe : "De cette façon, je me sens plus féminine"

22 Octobre 2021 • Par Baptiste
6.731
Advertisement

Savez-vous ce qu'est le syndrome des ovaires polykystiques ? Également connu en médecine sous le nom de SOPK, il s'agit d'un trouble hormonal qui entraîne la pousse de poils sur le visage et d'autres parties du corps chez les femmes ; un syndrome qui n'est certes pas facile à gérer mais qui peut être ralenti et contrôlé grâce à des médicaments et des thérapies spécifiques. Cependant, être affectée dans l'enfance et l'adolescence peut être un problème majeur, compte tenu de ce que les autres peuvent penser. Une femme britannique a connu cette situation dans le passé mais n'a plus honte de son apparence.

Voici Rose Geil, une femme britannique d'une quarantaine d'années qui souffre du syndrome des ovaires polykystiques depuis son plus jeune âge. Au début, ses parents ne savaient pas comment contrôler ou même arrêter ce trouble hormonal très ennuyeux, surtout d'un point de vue esthétique. Ils ont essayé de nombreux médicaments, même la thérapie au laser, mais rien ne fonctionnait.

Craignant de montrer son visage à ses camarades chaque jour où elle devait sortir de chez elle, Rose a passé une grande partie de son enfance et de son adolescence avec une lame de rasoir à la main devant le miroir de sa salle de bain, essayant de se raser le visage et de "ressembler" aux amies de son âge. Mais au fil du temps, l'utilisation trop fréquente et prolongée de lames de rasoir en contact avec la peau de son visage avait abîmé son apparence et sa peau. Elle devait faire quelque chose pour ne pas se transformer en "monstre" lorsqu'elle deviendrait adulte, et à partir de là, elle a fait un choix vraiment courageux : se laisser pousser librement la barbe sur le visage.

 

Advertisement

Cette décision courageuse est également due au fait qu'elle a rencontré d'autres femmes qui avaient le même problème qu'elle et que ces mêmes personnes l'ont encouragée à s'accepter telle qu'elle est, sans voile ni préjugé ; et il semble que ce chemin vers une plus grande estime et un plus grand amour de soi l'ait finalement rendue plus "féminine". De plus, selon Rose Geil, de nombreux hommes l'ont approchée après qu'elle ait décidé d'ouvrir une page Instagram où elle pouvait dire au monde ce qu'elle est vraiment, sans aucun filtre ni aucune crainte.

Que pensez-vous de l'histoire d'acceptation et de courage de cette femme britannique ? A-t-elle eu raison d'abandonner l'utilisation des lames de rasoir et de briser ainsi les préjugés sur le syndrome des ovaires polykystiques ?

Dites-le nous dans les commentaires !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci