Une propriétaire annule le bail de sa locataire parce qu'elle a peur de ses tatouages - RegardeCetteVideo.fr
x
Une propriétaire annule le bail de…
Un couple de retraités a créé un jardin de conte de fées avec plus de 80 edifices miniatures Un petit chien refuse de quitter le cercueil de sa maîtresse le jour de ses funérailles

Une propriétaire annule le bail de sa locataire parce qu'elle a peur de ses tatouages

29 Septembre 2021 • Par Baptiste
1.209
Advertisement

Il est bien connu que louer une maison ou en acheter une (encore pire !) n'est pas une mince affaire, tant pour le propriétaire qui met son bien à disposition que pour les locataires qui doivent faire face à de nombreuses dépenses. Les étudiants loin de chez eux essaient souvent de mettre la main sur des chambres bon marché qui leur permettent de vivre et de poursuivre leurs études. Cependant, trouver une chambre et une forcément facile. Kadince Ball, une fille de 18 ans qui souhaitait devenir étudiante en médecine à l'université Western, en Ontario, s'est vu refuser un bail en raison de ses tatouages. Eh oui, les tatouages de la fille ont fait fuir la propriétaire.

via: CBC

L'histoire de Kadince Ball n'arrive heureusement pas tous les jours, même si les propriétaires ont de plus en plus de mal à accepter et à faire confiance aux nouveaux locataires. Désireuse d'étudier dans l'une des meilleures universités de son pays, elle a cherché en ligne une chambre à louer pour se rapprocher de son campus. Ayant trouvé la maison idéale, Kadince a laissé une caution de 50 dollars et a même signé un contrat de location avec la propriétaire Esther Lee. Dommage que lorsqu'elle s'est finalement présentée dans sa nouvelle maison, la propriétaire lui a refusé l'accès : "Je ne veux pas que tu vives ici", lui a-t-elle simplement dit. Les raisons de ce refus soudain et même illégal seraient les tatouages de Kadince : "Ils couvrent 70% de son bras. C'est pour ça que je ne veux pas qu'elle vive ici... parce qu'elle fait peur !"

 

Kadince a été stupéfaite par la réaction de la propriétaire : "Un bail a été signé, mais parce que j'ai une certaine apparence, on m'a refusé le loyer. Aucun de mes tatouages n'est offensant. Ce sont des œuvres d'art, ce sont les œuvres d'art de quelqu'un sur mon corps", a expliqué la jeune femme. De plus, Esther Lee aurait dû y penser avant de signer un contrat et de demander à sa future locataire de laisser un dépôt de garantie : "C'est un contrat ferme et elle a droit à habiter ces lieux. C'est moralement répréhensible, voire illégal", a expliqué Ian Dantzer, avocat à la Community Legal Services Clinic de l'université.

 

Advertisement

Kadince a heureusement trouvé une autre chambre à louer près de son université et a également eu de la chance, car la propriétaire lui a permis d'emménager quelques jours plus tôt que prévu. D'un incident, une nouvelle opportunité a ainsi été créée.

Que pensez-vous de cette histoire ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci