Ce garçon de 8 ans est rejeté par toutes les écoles du pays à cause de ses cheveux longs et bouclés

Baptiste

06 Mai 2021

Ce garçon de 8 ans est rejeté par toutes les écoles du pays à cause de ses cheveux longs et bouclés
Advertisement

Les écoles, ainsi que les lieux de travail, ont généralement un code de conduite qui comprend des règles concernant la tenue la plus appropriée à adopter en classe. Il existe des écoles qui préservent les uniformes, tandis que d'autres laissent les élèves libres de s'habiller normalement, toujours dans les limites du bon goût et de la décence. Il est facile, à l'adolescence, de trouver des élèves dans la classe avec des vêtements bizarres, mais rien de tout cela n'affecte vraiment leur scolarité. Mais dans tous les cas, il s'agit de règles qui doivent être respectées. Farouk James est un garçon de 8 ans avec de très longs cheveux bouclés. Malheureusement, il semble que les écoles de son pays, le Royaume-Uni, ne tolèrent pas les cheveux aussi longs chez les élèves inscrits. 

via Instagram / Farouk James

Advertisement

Instagram / Farouk James

Farouk James aime ses cheveux et même sa mère Bonnie ne voudrait jamais être obligée de les couper. Mais apparemment, les écoles britanniques ont une politique très stricte en matière de coupe de cheveux, et la mère de Farouk ne trouve pas d'école qui accepte son fils. Est-il possible d'être privé d'école pour une coupe de cheveux ? Apparemment oui, même si les cheveux de Farouk sont complètement naturels.

Instagram / Farouk James

L'école a "menacé" Farouk à plusieurs reprises de lui couper les cheveux parce que la longueur n'était pas reconnue comme admissible par l'école. Pourtant, si Farouk avait été une fille, le problème ne se serait pas posé. Il s'agit donc d'une question de règles discriminatoires. Et dire que, des années plus tôt, le frère aîné de Farouk avait fréquenté la même école, le "London Oratory", et que sa mère avait été contactée par l'institut parce que les cheveux de son fils étaient "trop courts" ! 

Advertisement

Instagram / Farouk James

Bonnie et son fils Farouk n'ont cependant pas l'intention de baisser les bras et de se plier à cette règle "absurde", à tel point qu'ils ont lancé un mouvement, appelé "the Mane Generation", pour pouvoir changer les choses une fois pour toutes. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls à avoir eu des problèmes de ce type : grâce à la résonance médiatique qu'a Farouk (sur Instagram, il est suivi par 270 000 personnes !), de nombreux autres parents ont rejoint le mouvement.

Instagram / Farouk James

Imaginez que votre enfant soit renvoyé à la maison, incapable de suivre les cours, à cause de ses cheveux longs : l'accepteriez-vous ? N'oubliez pas que s'il était une fille, Farouk n'aurait pas eu ce même problème.

Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires !

Advertisement